Lord Winged's Kingdom

Entrez dans un univers où tout peut arriver...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 marche, marche, marche droit devant toi [PV rasler]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mizoré Sendo
Mon corps et mon parfum de déesses berce la paresse des défunts

avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 26
Lieu : dans le plus sombre recoin de votre ame
Camps : Armée Démoniaque
Rang : soldat
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: marche, marche, marche droit devant toi [PV rasler]   Ven 8 Aoû - 23:53

il fessait jour le soleil était assez haut dans le ciel. Je deside donc de quitter la fortersse et d'aller voir se qui se passe un peu dehors. Comme à chaque fois j'étais embalée dans une tonne de tissus car j'étais morte de froid dé que mon nez passait dehors.
Après un courte balade dans la grande plaine froide, je deside de rentrer mais proche de l'entrée je me mis a fixer le sol car un vent froid qui me piquait les yeux commencais à souffler.
je bouscule quelque chose ou plutot quelqu'un, je remonte donc le tete pour voir qui cela pouvait bien etre.
je mis ma main droite un mes flechettes empoissonnées au cas ou j'aurais des problemes.


- desoler je ne voulais pas j'aurais du regarder droit devant moi.


Dernière édition par Mizoré Sendo le Sam 9 Aoû - 21:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: marche, marche, marche droit devant toi [PV rasler]   Sam 9 Aoû - 14:49

J'en avais plus que marre de rester toute ma journée dans la forteresse gelé , c'était ennuyant a mourir... Je regardais passez les servantes , les armées etc et je commençais a me lasser de tout cela... Alors que tout le monde c'était endormie dans la forteresse , je mit ma veste noir , mon pantalon noir et biensure mes crocs avec leurs lanières... J'ouvris la fenêtre de ma chambre qui se trouvais déjà haut dans la forteresse et je me mit sur l'appuie de fenêtre...Je regarda le sol qui était très mais alors très loin de moi ... j'ai un sourire de fou furieux et en une fraction de seconde me voila entrain de tomber vers le sol a grande vitesse...Je n'avais absolument pas peur donc je stoppa ma chute avec mes crocs et utilisa ma vitesse pour redescendre calmement en marchant sur les murs...Me voici maintenant dans les plaines enneigées...Je marchais sans vraiment de destination , la neige recouvrai totalement mes crocs se qui n'était pas une si mauvaise chose car si j'étais attaqué je pourrais les utilisés sans que on les voit...Un vent violent se leva ensuite sur la plaines , un vent qui fouette le visage a chaque passage...C'était un vent un peu difficile à décrire , il piquait , blessait . C'était un vent qui était la pour blesser rien d'autre....Je baissa la tête car le givre me faisais atrocement mal dû a mes cicatrices....j'avais une main en face de mon visage et l'autre au niveau de mon abdomen , la cicatrice du passé me faisais de nouveau souffrir le martyre....

Pendant ma ballade je revoyait ma première rencontre avec Valdios , mon combat avec lui , j'étais si sûre de moi et prétentieux... j'étais certain de pouvoir le battre sans aucune difficulté mais il avait retournée et évité mes attaques sans aucune difficulté...Je repensais a tout sa et d'un coup je tomba à genoux dans la neige...Cette cicatrice me faisais souffrir , c'était incroyable que sa me face mal comme sa.... je pris mon mal en mains et je continua d'avancer , me rappelant de tous ses problèmes que j'avais eu par le passé...j'avais totalement coupé mon aura de puissance car de nombreuse personne voulais ma tête car la prime qui était dessus était importante...

Je fus sortir de ma réflexion pour une rencontre des plus fracacante qu'il le soit... je fut bousculer par une personne qui s'excusa... Je remonta légèrement ma tête pour observer cette jeune demoiselle qui était sur ses gardes j'avais remarquer sa main qui se perdait dans ses accoutrements...Je disparu aussi tôt en masquant mon aura et réapparu derrière elle l'épée a la main et sous sa gorge...


« Vous me bousculez , et avant même de vous excuser vos plongez votre main vers une choses pour se défendre ?Cella me semble des plus bizarre ne trouvez vous pas ? »

Aprés cette phrase je ne dissimula plus mon aura et laissa éclater ma puissance .... sous mes pieds la neige fondaient et les animaux de la plaine se sauvaient en restant discret...J'activa ma vision démoniaque et j'observa la jeune demoiselle tout en laissant mon épée sous sa gorge et mes crocs qui étaient prés a servir... c'est a lors que je remarqua sur la cette marque? La marque de l'empereur Valdios... J'enleva mon épée de sa gorge et je m'écarta d'elle...C'était une démone je ne pouvais pas lui faire du mal... l'armée de Valdios était déjà petite donc enlever des éléments serais encore plus graves pour lui... je la regarda avec une distance de 10m et lui souria et je désactiva mon aura de puissance avant de m'adresser à elle...

« Vous ne devriez pas rester dehors , Retournez dans la forteresse... Dehors c'est la nature , le champs de bataille.... »
Revenir en haut Aller en bas
Mizoré Sendo
Mon corps et mon parfum de déesses berce la paresse des défunts

avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 26
Lieu : dans le plus sombre recoin de votre ame
Camps : Armée Démoniaque
Rang : soldat
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: marche, marche, marche droit devant toi [PV rasler]   Sam 9 Aoû - 20:01

Après avoir bousculé cette personne dont j’ignorais le nom. Je restais sur mes gardes.
Il était habiller de noir d’habilleur je dois lui dire joli pantalon.
Je ne peu la regarder que très peu de temps car il disparu et réapparus derrière moi avec un épée j’étais impressionner car rare était les personne qui haussais me mettre une épée sous la gorge c’était si mal polis.
Il n’aurait pas pu faire comme tout le monde rester la ou il était et s’excuser non il a fallu qui m’enkikine. Il ne sait surement pas à qui il a faire. Je l’écoute me parler et raconter toute sa démarche et sa logique qui l’avais poussé à me faire cette accueille très chaleureuse.
Quand je senti la lame sur ma gorge je remonte légèrement la tête pour ne pas sentir le froid de l’acier.
Si il y avait une chose que je ne pouvais pas supporter c’étais le froid mais se que je supportais encore moins c’était les hommes qui me collaient une épée froide sous la gorge.


- oui il me semble que c’est tout affaits normal vous êtes moche et très bizarre de plus je ne suis qu’une pauvre femme sans défense qui marchais droit devant elle sans regarder.
J’ai donc été surprise et par pur reflexe j’ai bougé ma main.


Je jette un regarde de coter pour le voir

-et puis si on n’as plus le droit de bouger comme on veut ou part le monde !

J’adorais faire ma grande gueule mais bon parfois sa irritais certaine personne alors je devais m’abstenir. Apres il y eu un court blanc.
Est se que cette chose penserais de temps à autre ? Non c’était un homme et comme tout le monde les sais les hommes sont des brute qui ne pense pas.
Puis la lame froide s’éloigna. Enfin je pouvais me sentir plus a l’aise je redescends ma tête et fais un geste des épaules pour remonter mon manteau comme sa il me tenait chaud au coup.
Puis je senti qu’il commençait à faire plus chaud est ce que cela proviendrais de cette homme. Hooo un homme radiateur c’était un vrai miracle. Je repris mes esprits car j’étais parti dans un délire complètement débile. Je me retourne et avant qu’il ne puisse dire quoi que se soit je lui envoie deux fléchettes une vers le bas ventre et l’autre vers l’épaule. On ne touche pas à une mademoiselle comme moi !
Je le regarde et vois qu’il en évite une et l’autre la frôle au bras j’étais assez vexer d’avoir raté un tir mais bon on n’est pas tous chanceux.


-zut

Pendant mon attaque pas très surprise il me dit que je ferais mieux de rentrer il est gentil celui la. Encore un matcho parmi les autres soudain il me fit penser a Darker c’est vrai que lors de notre rencontre il était aussi comme sa type.
Est-ce que je ferais pitié ?? Moi ? oo non trop nul. Bon bien je n’ai plus qu’a montré se que je peu faire comme sa il arrêtera ces sermon de « tu es une femme donc tu es faible » mon père lui croyait en moi et je ne le desservais pas.
Je vais donc lui tenir tête il verra bien qui devrais rentrer
.

-vous vous prenez pour qui ? un clown qui donne des ordres ?

Je souris et le fixe

- et si je n’ai pas envie de rentrer vous feriez quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: marche, marche, marche droit devant toi [PV rasler]   Sam 9 Aoû - 20:34

Après avoir tourné le dos a la demoiselle , j'allais continuer ma ballade dans le froid et vers ma zone d'entraînement favorite : les montagnes...c'est à lors que j'entendis un bruit , un bruit que je connaissait plus ou moins , le bruit d'une corde qui se bandait et le bruit d'une flèche qui se décochait dans ma direction... Une flèche? Non le bruit n'était pas le même, c'était une fléchette mais il n'y en avais pas une mais deux qui filaient dans ma direction... je n'avais pas l'attention de m'attaquer a cette jeune fille car c'était une femme de l'armée de Valdios mais cette arrogance était impardonnable...Après avoir entendu le bruit de la fléchette , je remarqua que le tir avait deux positions différentes...je remarqua ensuite que la premier était vers le bas peut-être un tir de soumission donc je sauta sans trop de problème puis je vus la seconde fléchettes arrivée vers moi a très grande vitesse j'effectua donc une rotation sur moi même se qui me fit pencher vers la droite... je vu la fléchettes qui passa a une dizaine de centimètre ... J'avais été surpris par cette seconde fléchettes car j'avais mal calculé la trajectoire de celle-ci mais sa avait été relativement facile à esquiver...

Quand je retomba sur le pied sur le sol la neige fonda autour de moi dans un rayon de 5 m j'étais dans une colère noir et immense... Elle était encore des plus arrogante avec moi , je n'aimais vraiment pas cella... Je ferma les yeux et commença à sourire... Un sourire sadique... Finalement j'aimais bien cette demoiselle, elle avait du caractère et n'avait pas peur de se lancer dans un combat...elle s'adressa a moi avec des propos qui me semblais un peu déplacer... je la regarda attentivement et puis en une fraction de seconde j'avais disparu totalement , j'avais encore une fois négliger l'espace temps qui nous entouraient... cette fois-ci j'avais pris soin de ne rien laisser filtrer et j'avais prévu que tout ce passe comme je l'avais prévu ... J'étais cette homme qui pouvais soit disant courir a travers le temps...une seconde c'était a peine écouler et pour moi c'était comme une vingtaine de seconde j'avais pu préparer soigneusement ma réplique...

La jeune demoiselle se retrouva sur le sol avant même qu'elle puisse réagir.. Mon coude était contre sa gorge et je me penchais vers son visage , mes yeux dans ses yeux...Elle n'avais rien pu voire car ses yeux n'était pas habituer a suivre des mouvement aussi rapide ... Pour dire simple même Ren ou Aaron n'avaient pas su les suivre...je regarda donc la jeune fille dans les yeux et souria... Son corps était allongé sur la neige avec moi qui la tenait au sol avec mon bras...


« Ne te méprend pas petite , tu a une grande gueule certes je te l'accorde mais prends connaissance des choses avant de l'ouvrir ... Si tu ne veut pas rentrer a la forteresse je te l'obligerai comme je fais maintenant... »

Je resta a la maintenir sur la sol sans trop vraiment appuyer car je pourrais lui briser la gorge... Elle avait eu tord de croire que je n'était que un simple vagabond à la recherche de je ne sais quoi...Je la fixait toujours et mes lèvres se missent une fois de plus a bouger pour laisser sortir ma voix qui n'était pas hésitante...

« Je suis Rasler Heois , bras droit du seigneur Valdios... enchanté... »

Après cette courte présentation je me releva et la laissa sur le sol... je remit en place ma blouse qui avait bouger je la remit en place... je restais toujours sur le qui vivre au cas ou la jeune demoiselle n'aurait pas compris la leçon que je venais de lui faire...Mais si elle voulais persévérer ce n'est plus mes bras qui bougerons mais mes crocs ce qui risquerait de faire beaucoup plus de mal que mes membres...
Revenir en haut Aller en bas
Mizoré Sendo
Mon corps et mon parfum de déesses berce la paresse des défunts

avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 26
Lieu : dans le plus sombre recoin de votre ame
Camps : Armée Démoniaque
Rang : soldat
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: marche, marche, marche droit devant toi [PV rasler]   Sam 9 Aoû - 21:19

Apres qu’il a évité avec grâce et souplesse mes fléchettes il me fit face et une fois de plus la neige fondu.
Je regardais cette masse compacte et froide finir en eau limpide et tiède. Je n’en revenais vraiment pas mais bon je ne laissais rien paraître.
Je le fixe et attend qu’il revienne j’en avais pas fini avec lui. Non mais déjà qu’il n’était pas beau mais en plus il part sans dire au revoir, quel gougea.
Je le regarde et puis je la voix devenir flou et disparaître ce n’est pas vrai une fois de plus il était parti mais ou allais t’il apparaître. Son sourire sadique qu’il m’avait lancé avant de disparaître ne me rassurait pas du tout mais bon je m’attendais au pire.
Je le cherchais des yeux mais avant que je ne puisse dire quoi que se soit de me retrouve dans un lit blanc.
Un lit blanc froid de neige. Je sentais le froid monter en moi qu’elle horreur je n’en pouvais plus supporter un bout de neige est rentré dans mon manteau et je la sentais fondre et couler le long de les hanches c’était vraiment horrible.
Je vois que son coude était sur ma gorge serait-il fétichiste ??? Non cela m’étonnerait. En tous cas son coude était déjà moins froid que sa lame. Il me fixait dans les yeux et je fis de même mon regarde se plongeas dans le sien. Je ne montrais aucune idée de peur.
Je l’entendis me répondre comme un impolis non mais pour qui il se prend petite mon et mon clapet et puis quoi encore il me cherche il me trouve. J’avance ma tête car sont coude n’était pas trop proche de moi. J’approche mes lèvres des siennes pour ensuite lui répondre.


- et o mon vieux j’ouvre ma grande gueule à qui sais l’entendre. Sauf que toi tu es trop faible que pour répliquer à de simple parole il faut que tu utilise la force. Et essaye toujours de me faire rentrer tu risque d’être surpris.

La glace qui se trouvait sur mon ventre avait fini de fondre et un frisson me transperce la colonne vertébrale. J’eu donc un mouvement brusque et ma poitrine le frauda.
J’eu de la chance qu’il ne me bousier pas le larhynxe avec son coude puis il se présenta.
Je souris


-vous avez l’aire fière de ce palmarès.

Après s’être présenté sert très courtement. Il se redressa et de remis en place. Il n’aurait même pas eu la gentillesse de me tendresse la main je restais au sol puis d’un coup de pied le fis tomber je me place au dessus de lui et puis je lui maintien les mains au dessus de la tête

-je vois que votre gentillesse égale votre galanterie monsieur Heois.

Je le fixe et me rapproche de son visage mes levres frole les siennes quand je me mis a parler

-vous allez encore vous fâcher ??

Je tentais le diable je le savais car je n’avais aucune chance de le battre il était plus fort en tout. Puissance, rapidité. Enfin quand je dis en tout je ne suis pas sur qu’il soit très intelligent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: marche, marche, marche droit devant toi [PV rasler]   Sam 9 Aoû - 22:04

Je pensais vraiment que après cette démonstration de force et de pure génie militaire la jeune fille allais calmer son tempérament mais au contraire elle n'allais pas s'arrêter ainsi...Je commençais a partir de la plaine quand je sentit mon corps basculer sur le coté... Je ne savais pas comment réagir je n'avais vraiment pas imaginer cella ... Elle m'avait balayer avec une telle facilité je n'avais vraiment pas vu venir le coup...Ma masse tomba sur la neige qui était si froide , cella faisais un bien fou car contrairement à elle j'aimais le froid c'était le signe que on était toujours bien en vie...je ne pouvais pas m'empêcher de sourire face à une telle situation... je n'avais presque jamais perdu sauf contre Valdios et la un simple croche pied me fait tomber... c'était assez ironique comme situation et un peu gênante...

J'étais stupéfait et chamboulé, je ne savais pas ou regarder c'était la premier fois que sa arrivais... j'avais tellement la tête dans la lune que je me retrouva avec cette jeune demoiselle qui était sur moi et qui me tenais les mains au dessus de la tête... J'étais comment dire paralyser par se genre de situation qui n'était pas dû tout le style de situation que je vivais au quotidien...d'habitude je vivait dans le sang , la colère et la rage et la je me retrouvais dans un monde de luxure cette femme était sur moi , je pense bien que c'était la première fois que une fille prenais le dessus sur une situation des plus embarrassante qu'il soit...

Mon corps était totalement paralyser je voulais bouger me tirer de cette situation que je n'aimais pas ... Et puis après tout je n'ai pas de sentiment je ne devais laisser passer un sentiment donc je resta statique ... Aucune émotion apparaissait sur mon visage... Les lèvres de cette jeune fille frôla les miens et je ne bougea pas je ne laissais rien voir...Elle me demanda si j'allais m'énerver encore une fois... m'énerver sa oui mais je ne sais pas comment réagir...

Je la fixa avec des yeux empli de colère noir qui en disait long sur ma pensée... je ne pouvais pas la frapper , valdios m'interdisait de toucher a son armée qui était déjà affaiblit.. je resta donc sur le sol sans ne rien dire et sans rien faire... je m'avouais un peu battu par mes convictions et mes devoirs ....

Je me contenta simplement de la regarder , de sonder son âme, j'essayais de savoir au fond-elle qui elle était mais ce n'était pas une chose facile... Mon regard plongé dans ses yeux qui semblais pure a moins qu'elle cache bien son jeux.... c'était des yeux de noble...


« Qui es tu ? »

Voici les seuls mots qui était sortie de mes lèvres... j'attendais avec impatience de connaître son nom...
Revenir en haut Aller en bas
Mizoré Sendo
Mon corps et mon parfum de déesses berce la paresse des défunts

avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 26
Lieu : dans le plus sombre recoin de votre ame
Camps : Armée Démoniaque
Rang : soldat
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: marche, marche, marche droit devant toi [PV rasler]   Sam 9 Aoû - 22:34

Apres mettre mis a Cali fourchon sur se razler je le regarde son corps ne bougeais plus pas un mouvement il n’essaye même pas de se dégager rien pas un esquive pas un râlement. Rien.
Je trouvais sa presque trop facile.
Sont regarde était noir mais cela ne me fit rien je voulu sourire pour lui lancer un feinte a deux balle.

Mais quand il me parla il voulait savoir mon nom.
C’est comme Darker il était presque pareille sauf que contrairement a Darker il n’était pas galant.

Je souris légèrement et repense à notre rencontre. C’était aussi dans les plaines. On pourrait presque croire que c’est l’endroit idéal pour faire des rencontres très bizarres. C’était vraiment étrange pourquoi tout les gens pas gentille se trouvent ici. Peu être que c’est moi qui va me fourrer toujours dans les trous foireux. Non moi je suis trop bien que pour faire sa.

Je me mets au dessus de lui pour lui répondre mes mon manteau s’ouvris et on pouvait voir une partie de ma poitrine a cause de mon décolleter un peu trop grand. Je ne le fixe plus dans les yeux mon regarde se porte sur ton son visage il avait quelque cicatrice cette homme devais être un peu bagarreur.


-je n’ai pas de nom.

Je voix son regarde rentrer en moi voulais t’il trouver un point faible ? Ou serait-il a court d’idée pour se défendre. C’était plutôt facile si il était le bras droit de valdios il n’était vraiment pas douer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: marche, marche, marche droit devant toi [PV rasler]   Mer 13 Aoû - 0:22

Je ne laissa toujours rien paraître , elle n'avait pas de noms soit disant donc j'irai faire des petite recherches dans les archives de la forteresse c'est une vrai mine d'or on trouve toute les informations sur toute les personnes... mais pas seulement sur les gens habitant la forteresse mais aussi si les ennemis: leurs stratégies , leurs pouvoirs etc...C'était bibliothèque était une chose génial pour préparer a l'avance n'importe quelles combats....Bref passons , j'étais la allongé sur le sol glacé qui fondais petit a petit sous mon aura de puissance qui circulait toujours dans mon dos...Le manteau de la jeune fille s'ouvrit et je pus entrevoir une partie de sa poitrine... Avant cella je n'avais jamais vraiment vu le corps d'une femme...

C'était maintenant très clair cette femme me faisais des avance grosse comme une maison... Tout d'abord elle essaye de me tuer et maintenant elle essaye de me séduire je ne savais pas comment réagir...Je ferma donc les yeux et réfléchisa au différente possibilité qui s'offraient à moi...Je rouvrir les yeux et je releva violemment pour le dégager des griffe de cette aguicheuse ... Je me leva donc et remit en place mon accoutrement avant de faire craquer les os de mon dos et de ma nuque...

J'étais maintenant debout et je tournais le dos a cette jeune demoiselle je commença à marcher droit devant moi , à marcher vers la forteresse , ma maison ... Je ne me retourna même pas mais je lui adressa quelque mots...


[g]« Tu devrais rentrer , si Valdios-sama apprenait que des démons se promenent librement il deviendra fou...Et je ne veux pas être la pour le voir de moi même... »[/g]

Je continua mon chemin sans m'arrêter ,et je lui offra juste un signe de la main à la jeune fille en guise de au revoir ...
Revenir en haut Aller en bas
Mizoré Sendo
Mon corps et mon parfum de déesses berce la paresse des défunts

avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 26
Lieu : dans le plus sombre recoin de votre ame
Camps : Armée Démoniaque
Rang : soldat
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: marche, marche, marche droit devant toi [PV rasler]   Mer 13 Aoû - 19:07

Apres ces quelques paroles. Je me sens propulser en arrière. J’atterrie sur les fesses dans la neige très très froides. Je me redresse et puis me frotte non mais qu’elle salaud ! Je le retiens on ne m’en merde pas comme sa.
Je souris ma veste était toujours ouverte et se mis a voler a cause du vent qui passais par la.
Rasler reparti sec sans rien dire mais pour quoi il partait ainsi…
Aurait-il peur de moi ? Sa pourrais être drôle un homme si fort et pourtant si faible. Serais ce l’un de ces points faible …
Les femmes ? Sa pourrais être drôle.
Je le regarde toujours et pourtant je le vois mal avoir peur d’une simple femme.
Enfin on ne sait jamais qui sais c’est peut être un homme qui aime être soumis aprés tout. Et si sa se trouve pour une simple raison personnelle il ne veut pas le montrer. Oui sa me semble une bonne explication. A moins que ….
Oui peut être que c’est simplement pour cacher ces sentiment…
Cet homme si moche m’aime peut-être, il est vrai que je suis assez belle mais bon il n’est pas très gentil avec moi si il veut me montrer son affection.
Il est peut être pas très doué pour le montrer c’est peu être pour sa qu’il est partit.
Ou a moins qu’il soit Homosexuel et que à cause de sa il a peur de moi et qu’il a honte de voir une belle femme d’aussi près et de ne rien ressentir.
Peut être qu’il culpabilise d’être si moche….
Je souris pour quoi essayer de trouver une réponse a se qui n’a aucune réponse il part il part temps mieux sa ferais un en merdeur en moins.
Enfin si il aurait peu être mon ami il aurait peu m’être utile. Il est vrai que pouvoir conter sur une personne comme lui en cas de problème pourrais être intéressant. Il est fort rapide dangereux et a l’aire sympathique même si il répond comme un vieux papy.
Soudain après c’être éloigner d’assez loin il me dit tout en continuant sa route qu’il ne voudrait pas voir la tête de Valdios si il apprend que je traine dehors.
Je n’avais pas bougé de beaucoup je me suis juste rapprocher d’un arbre et je m’adosse a celui-ci tout en l’écoutant et en pensant.


si il devient fou sa facilitera sa chute. Je me demande combien sa paye des informations comme celle-ci.

J’eu un sourire et j’espérais quand même que cela allais le faire réagirai un peut car il part il part mais bon je le voulais comme ami et si il me fouillait sa ne simplifierais pas ma tache.
Il est vrai que je pourrais m’amuser à le rencontrer par surprise dans la forteresse mais bon a la longue sa va devenir lourd et cela risque de faire l’effet inverse de celui voulu.
Enfin si il ne revient pas je bourrais au moins aller faire se que j’ai à faire mis bon lui parler m’occupait assez bien de dois dire.
J’eu une envie de lui lancez une pique juste pour le titiller mais bon est se qu’il réagirait encore une fois comme avant ou est se qu’il passera son chemin. Et puis qu’est se que j’ai à perdre presque rien a part ma vie et puis on pourra dire que je me serais libérer de se valdios. Ma vie était peut être plus confortable avant mais maintenant je m’ennuie autant que avant.
Pour quoi est se que je ne pourrais pas avoir une vie remplie de bonne chose et très mouvementer comme plein de gens sa enfin ca m’occuperais vraiment. J’aurais enfin une vie qui se vaut une vie qui en vaut la peine et qui est comme il se doit très très bien.


-dite… j’ai juste une dernière question … auriez-vous peur des femmes ?? Et si non pourquoi vouloir éviter le contacte ? Seriez-vous homo sexuel ?


Et oui je ne peu résister a cette question de puis ma courte réflexions c’est penser me restais dans la tête il est vrai que c’est son droit mais bon je voulais quand même savoir ma nature curieuse m’avais pris le dessus abat les règles de la noblesse et tout se blabla. J’avais oublié tout se que l’on m’avait appris et puis dans cette forteresse qui savais que j’étais noble personnes appart les archives et puis tout le monde s’en foutais surement car après tout la noblesse est vite mise de coter dans ces endroit ma fréquenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: marche, marche, marche droit devant toi [PV rasler]   Mer 13 Aoû - 23:09

Je marchais toujours droit devant moi sans m'arrêter je n'avais que une envie c'était de marcher sans jamais n'arrêter , de rentrer a la maison et oublie tout cela ... j'avançais encore et encore et j'entendais quelle se déplaçait , je me retourna alors pour regarder ce quelle faisait... Elle avait adopté une pose assez aguicheuse je doit l'avouer et elle avais encore son manteau ouvert ... je détourna le regard et repris ma route...

Elle parlais sur Valdios , que si elle changeait de quand ces informations seraient très cher , c'était de la foutaises et j'en avais rien a cirer... Je m'éloignait de plus en plus loin dans les plaines enneigés... J'entendis alors une question qui me fit tourner la tête... on osait dire que j'avais des tendance homosexuel, je n'en revenais toujours pas... Mes Oreilles sifflaient encore, ces paroles avaient été blessante donc je me retourna et je me dirigea vers elle d'un pas pressé...

j'arriva devant elle et la colla contre l'arbre avec ma main juste a coté de sa tête et je la fixais droit dans les yeux sans détourner le regard ... je ne disais rien et mon visage s'approcha d'elle de façon a ce quelle comprenne ce que j'allais lui dire maintenant...


« Je n'aime pas les personnes qui me juge sans me connaître ... Pense tu que j'aille peur des femmes ? Pense tu que je suis Homosexuel ? Tu ne sais rien de moi!! Rien du tout et tu permet de me juger mais laisse moi te montrer une chose.... »

Je ne termina pas ma phrase et je mit mes lèvres contre celles de la jeune femme et je lui offrit un long et tendre baiser avant de décoller mes lèvres des siennes...C'était assez intense comme baiser et je n'avais plus ressentit une telle chose depuis déjà bien longtemps... je la regarda dans les yeux et puis le lui tourna le dos et commença à marcher a petit pas...
« A l'avenir ne pose pas des questions de se genre sa peut hériter certaine personnes... »
Revenir en haut Aller en bas
Mizoré Sendo
Mon corps et mon parfum de déesses berce la paresse des défunts

avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 26
Lieu : dans le plus sombre recoin de votre ame
Camps : Armée Démoniaque
Rang : soldat
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: marche, marche, marche droit devant toi [PV rasler]   Mer 13 Aoû - 23:34

ma première question ne lui importait pas beaucoup j'etais meme vexer mais bon. apres un court moment, je le vis revenir. a sa a marché. je suis vraiment trop douer. il suffit de dire se que je pense et voila le tour est jouer. enfin bref cela ne me perturbais pas je trouvais sa juste drole.

Quand il fut proche de moi il plaqua fortement sa mains sur l'arbre, je peu resentir un vibration se transplanter dans tout le sol et il était proche de moi je n'eu pas un seul moment de peur car je savais que je l'avais blaiser et que tous se qu'il tenterais se serais de me prouvez le contraire et pour qu'il me le prouve il faillait me laisser en vie.

Je me demande dans quelle situation somme nous? Celle du chasseur chasser ? Sa pourrais etre fun. Enfin bref je ne vais pas commencer à aimer la mort aussi non je ne vais pas rester vivante longtemps.

Quand il me parla j'eu un sourire il est vrai que j'ai penser à sa mais j'avais penser a d'autre chose aussi mais bon si je lui disait il risquerait d'être encore plus facher mais bon temps que c'était drôle moi je m'en foutais et je continuais. peut etre que si il me fesais un entaille sur mon voli corp la je serais un peu moins gentille et il risquait sa peau.
Il s'arrete. Allais t'il me carboniser la tete avec son aura ? non sa serais trop rapide.

mon cerveau se mis à reflechir, je voulais me mettre a sa place savoir à quoi il pensait mais il se mis a agire comme je ne m' y attendrais pas du tout il m'embrassa sert pas tres bien mais bon c'etait deja un debut vers l'amitier non? soit dit en passant j'eu envie de lui répliquer un truc mais je me retiens. Je reste sous le choque quelque seconde puis je souris et le voix tourner les talons je n'avais pas une seul seconde baiser les yeux. Je voulais me taire mais mon habitude à repliquer fis surface je me retiend mais c'etait plus fort que moi.


- si c'est sa quand vous etes hiriter je veux bien que vous soyez hiriter plus longtemps et plus souvent.

je le voix partir se retournera t'il ?? j'aurais bien voulu un deuxieme bisous. je pris une asurance retour en arrière et lui dit

- en temps que ex-homo et future bis sexuel je vous assure que vous n'etes pas surper douer pour embrasser mais bon apres tout vous vous cacher derière votre force car vous savez bien que au fond de vous il y a un coeur trop sensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: marche, marche, marche droit devant toi [PV rasler]   

Revenir en haut Aller en bas
 
marche, marche, marche droit devant toi [PV rasler]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» caricature. Marche
» PHOTOS - Marche En- Famenne (B) - Expo Trains & Modélisme 9/11/13 > 11/11/13
» Accélération moins bonne que marche arrière
» Avis de marché - Gourdon (46) - Lot 2 peintures murales (sondages)
» Avis de marché - Angoulême (16) - cathédrale - étude archéologique préalable à la restauration de la façade occidentale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lord Winged's Kingdom :: Sujets terminés :: Territoire Gelé :: Plaines Enneigées-
Sauter vers: