Lord Winged's Kingdom

Entrez dans un univers où tout peut arriver...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le retour [PV Valdios]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le retour [PV Valdios]   Sam 2 Aoû - 2:35

Cela faisait déjà un an que j'avais disparu de la surface de la terre, j'étais plongé dans le froid glacial de la Forteresse Givrée, le repaire des démons... Par des nuits glaciales, on pouvait m'entendre hurler, hurler à la mort. Pendant un an, sans voir un seul rayon de soleil, j'ai éprouver mainte et mainte péripéties... Cette période de ma vie fut la plus épuisante mais aussi la plus enrichissante... Je n'avais jamais senti le pouvoir monté en moi de cette manière la . C'était tout simplement magnifique extraordinaire , ce nouveau pouvoir est un présent du diable en personne une si grande puissance a la porté d'un simple humain c'était une chose tout simplement exceptionnel....

Il y a un an....

Pendant un an j'ai vécu l'expérience la plus épuisante de ma vie j'étais au milieu de tous ses démons que je haisais tant par le passé mais ce démon , Valdios , a complètement changé ma vie... Il ma donné une chance de me relever de regarder vers le ciel et de ne plus vivre dans l'obscurité d'une personne. Ma nouvelle vie commençais et je devais pour cela le servir, être un peu son ange gardien... J'avais signé un pacte avec lui. Si il mourrait je mourrais mais l'enjeu en valait la chandelle... Une nouvelle force , un nouveau pouvoir s'offrais a moi. J'avais eu 3 jours pour faire mes preuves et le test fut réussi dés lors j'ai subit toute les pire épreuve qu'il pouvais exister sur cette terre si froide et si sombre... pendant les nombreuse épreuve de nombreuse fois j'ai été blessé pas seulement physiquement mais aussi mentalement car plusieurs fois j'ai hésité a me laisser mourir mais chaque fois lorsque les force m'abandonnais je voyais les visage de mes parents et là la machine repartais et je finissais toujours par terminé mon épreuve...Tous cella c'est produit pendant 6 mois d'affilié sans presque aucun repos . Je ne vivais que pour une chose , devenir plus fort , pouvoir arriver plus haut encore que les autres... Je voulais tellement devenir meilleur pour me battre au noms de mes parents...Après ces 6 mois d'entraînement non-stop Valdios me confia de nombreuse mission en tous genre , cella allais d'un petit vol sans trop de problème a un assassinat de masse ou autrement dit un génocide... A chaque bataille je revenais encore plus fort que jamais , j'allais chercher l'expérience dans mes combat et chaque fois je pouvais ainsi créer de nouvelle technique....

Le temps passa et je commençais a changer de plus en plus , je venais diabolique et j'éprouvais un énorme plaisir a me battre et a tuer : j'avais un regard de tuer , un regard de démons .... je ne changea pas seulement physiquement mais accoutrement changeaient également... Je portais maintenant une longue veste noir avec une paire de botte d'un noir intense. J'avais recouper mes cheveux , changer de couleur grâce a la magie des démons et il y avais l'apparition d'un bandeau sur mon oeil gauche...Personne ne pouvait expliquer la présence de se bandeau cache-t-il quelque chose d'importe , d'inintéressant ? Bref il y avait une une touche de nouveauté dans mon style de combat ... Maintenant j'attaque plus au corps a corps que autre chose mais ce n'est pas pour autant que j'ai renier mon arc et mes flèches d'énergie... La nouveauté ? C'était deux grande lanière de cuir qui était fixé a mes bottes. Au bout de ces lanières se trouvaient de grand crochet un peut comme des hameçon... Cette nouveauté permettait de tirer profit de la vitesse de ma race pour infliger de très gros dégâts a mes adversaire... Quand j'attrapais quelqu'un dans mes crocs je le déchiquetais sans la moindre pitié...Ces crochet avaient changer ma vie et maintenant j'étais enfin de retour dans la forteresse gelée...

Maintenant...

Je n'avais plus eux de contact avec Valdios depuis très longtemps je recevais mes ordre par un genre de pigeons voyageur... Je n'avais également plus de nouvelle de la situation dans le monde car j'étais a l'écart de toute civilisation... A chaque endroit ou je passais tout était réduit en cendres , il ne restais plus une traces de vie ... je reçu un message qui me semblais des plus bizarre , il n'était pas claire... Ce message me demandais de revenir au plus vite car le monde change et commence a bouger....

Je m'exécuta et je prit la direction de la forteresse gelée ... En chemin je rencontrais des brigand donc je ne laissais que leur dépouille sur mon passage... Les vautours sans donnais a coeur joie ... toute personne qui croissait ma route ne devais plus jamais revoir la lumière de la vie . Je les tuais de sang froid... Après plusieurs jours de course j'arriva enfin devant la forteresse... Je sortie d'une poche un brassard d'un rouge vif qui me permit de rentrer sans aucun problème dans la forteresse...Je marchais dans les couloirs si sombre et si froid , on entendais mes pas résonner dans ce couloir et bientôt j'arriva devant la porte de la pièce principal la ou se trouvait le grand Valdios... Je l'avais laisser quand je n'avais pas encore changer de vêtement et que j'avais toujours mon ancien look... Il était difficile de me reconnaître mais je savais comment j'allais procéder ... je ferma mes yeux en rentrant et je me concentra , je faisais abstraction de tout les bruit qui m'entourais et je m'adressa a Valdios par téléphatie...


« Valdios-Sama je suis rentrer .... Je suis la pour servir vos intentions les plus démoniaque qu'elle soit... »

A la fin de ma phrase je ré ouvris les yeux laissant voir à Valdios de quelle façon mon regard avait changer....
Revenir en haut Aller en bas
Vàldyos M. Calypsó
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2427
Age : 26
Camps : Aucun
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Le retour [PV Valdios]   Mar 5 Aoû - 1:57

Marchant dans les couloirs d’un pas rapide, je rejoignais très vite un petit salon alors que déjà un domestique était partis chercher les trois membres du conseil spécial qui se trouvaient encore dans la forteresse. Quant aux autres, ils étaient soit mort, soit autres part sur le continent à diriger nos troupes pour tout sécurisé.
Avec un soupir, je m’installais dans un canapé de cuir rouge et d’un geste de la main, je boutais le feu aux bûches qui se trouvaient dans la cheminée. Au même instant, les bougies s’allumèrent d’elle-même, éclairant la pièce faiblement. Tout ceux qui allait arriver ici étaient des démons alors nous n’avions pas besoin de plus de lumière.
Me calant bien contre dans des coussins, je passais les bras autours de moi pour me réchauffer quelques peu même si cela était bien inutile face au froid qui régnait. Je ne pouvais compter que sur le feu qui commençait seulement à diffuser sa chaleur autours de lui.


Les paupières closent, j’attendais sans impatience que ceux que j’avais appelé pointent enfin le bout de leurs nez. Ils choisirent bien sûr le moment où je m’assoupissais pour ouvrir la porte dans un fracas monstrueux. Bien qu’ayant un peu sursauté ce qui devait leur avoir mit la puce à l’oreille, je fis comme si de rien n’était, me redressant un peu pour reprendre de la contenance.

- Valdios qu’est-ce qu’il se passe ?!! cria presque une petite brunette aux yeux pales.

Les deux autres quant à eux se contentèrent de me saluer avant d’attendre dans l’entrebaillement de la porte. D’un signe de la main, je leur indiquais de rentrer et de s’asseoir ce qu’ils firent immédiatement. La fille vient s’asseoir sur la moquette à côté de moi, posant confortablement ses bras sur mes genoux alors que les hommes s’installèrent les fauteuils face à moi.

- Calmez-vous. Il n’y a pas de raison de stresser inutilement. En réalité, si je vous ai appeler c’est parce que nous venons de recevoir un message de ceux de l’autre côté…

L’atmosphère se détendit immédiatement et un ton de conversation prit le dessus. Je passais délicatement ma main dans les cheveux en bataille du Léviathan continuant ma petite explication.

- En réalité, ils ont enfin décider de nous proposer leur aide. Je ne sais pas trop quoi penser. Pourquoi aussi soudainement ???

Soudain, son aura me parvient. Il n’était pas loin, il allait arriver sous peu. Dans quelques secondes même. Dans le même instant, il se présenta devant la porte et pénétra dans la pièce. Par télékinésie, je fermais la porte derrière lui avant de lui adresser un signe de la main en guise de bonjour ou plutôt bonsoir…
La brunette qui était loin d’avoir sa langue dans sa poche, s’exclama aussitôt et de manière pas des plus polies.

- Hé non mais c’est qui lui !!! Il entre comme ça tranquille alors qu’on est en réunion. Et puis pourquoi il circule librement c’est même pas un démon.

- Allons Cali ne l’attaque pas comme cela alors qu’il vient à peine d’arriver. Voici Rasler, c’est à lui que j’ai donner des forces. Rasler, je te présente trois des onze généraux des enfers. Voici Astaroth et Orias mais tu peux les appeler Ren et Aaron. Quant à la demoiselle, c’est Léviathan où Cali comme tu l’auras deviner.

- Cela ne réponds pas à la question que je me pose là ! Il fout quoi ici ce mioche !

Elle se leva tranquillement, remettant sa nuisette en place avant de le rejoindre. La connaissant, elle allait encore foutre le boxon voir se mettre en colère pour rien.

- J’aime pas ce petit air supérieur que tu adoptes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloud-and-eternia.nice-board.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour [PV Valdios]   Mar 5 Aoû - 2:52

J'étais dans cette pièce si sombre depuis quelques minutes que je me faisais déjà gueuler dessus et de plus par une fille ce qui me faisais sortir de moi... Bref je n'y prêta plus vraiment attention, j'étais focalisé sur les paroles de mon seigneur , il me présenta ses généraux de guerre et je les salua amicalement...Je me retourna ensuite vers cette homme qui était installé sur un beau canapé en cuir avec un air supérieur bien sûr il pouvait se le permettre c'était l'Empereur des ténèbres...Il n'avais pas changé depuis 6 mois , il inspirait toujours crainte et frayeur avec seulement ses yeux mais je pu ressentir dans l'atmosphère que quelque chose ne tournait pas rond , il allait se passer quelque chose...

Je ne connaissais pas vraiment les deux premiers généraux mais la troisième était réputé pour avoir une grande gueule... Au fond de moi je l'aimais bien , elle me ressemblais mais je n'aimais pas être traître comme un gamin et je n'aimais pas les gens qui me tutoyais sans me connaître vraiment...Quand elle me fit sa petite remarque des plus arrogante qu'il soit , je la regarda et souria ... Mon regard changeais , il arborais plein de haine et de dégoût , une aura puissante s'entoura alors autour de moi , la joie , l'excitation au combat était un sentiment qui me mettais dans tout les états...Mes yeux n'était plus les yeux d'un sylride pure et innocent , ils étaient devenu les yeux d'un tueur qui tue sans la moindre hésitation et surtout sans pitié...


« Je vois avec regret que vous n'avez pas prit la peine de consulter les données sur moi ni sur le pourquoi je suis la...Je n'aime pas les gens qui agissent sans réfléchir et sans se renseigner ... Une bataille ne doit pas être réfléchit dans tout les sens du terme ? Ne devons nous pas analyser chaque combattant avant de se lancer dans une bataille sans merci ? Pour une général vous m'étonnez car je pense que Ren et Aaron se sont documentés sur moi et savent pourquoi je suis la au coté de Valdios...Mais dite vous une choses ce n'est pas moi qui voit les choses de haut mais vous... »

Après cette réflexion tout simplement philosophique je disparu en une fraction de seconde , le temps semblait une éternité pour les gens qui m'entouraient... Au long de mes entraînement les plus rude j'avais appris a pousser au maximum ma capacité de sylride et cella avais porter ses fruits... Quand je courais je ne prenais plus les loi de la physique et du temps en compte j'étais simplement heureux de courir aussi vite et que le temps parraisait aussi long et sans fin... Bref pendant une petite seconde j'avais complètement disparu , il ne restait plus rien de moi , aucune trace , ma personne avais disparu mais mon aura aussi ... Valdios m'avais tant appris et la je lui montrais que son enseignement était le meilleur qu'il soit....Après cette disparition la seconde qui suivi mes crocs se retrouva entre les bretelles de la chemise de Cali....la troisième seconde , les bretelles avaient été sectionnés net et la peau avait été entailler par mes croc assoiffé de sang... deux blessure étaient apparu sur le corps de Cali , deux coupures des plus profonde ou le sang coulait entre la poitrine de cette dernière... Cette Action n'avais pas durée plus de 3 seconde , on reconnaissait la l'oeuvre d'un entraînement acharné mais aussi d'un talent inné dans le domaine de la vitesse... j'étais peut-être un des plus rapide sylride qu'il soit dans ce monde....

« Je ne veux pas me battre avec vous mais je n'aime pas que on me sous-estime...A l'avenir apprenez à connaître vos alliées et leurs pouvoirs afin d'éviter se genre de petits problèmes... »

Je repartis comme si de rien n'était et j'allais me mettre dos contre le mur de glace qui se trouvais à coté de l'entrée de la grande salle... La glace me gelais le sang , j'avais un petit frisson qui me faisait tellement du bien... Je restais quand même sur le qui vivre avec l'incident diplomatique qui venait de se passer...
Revenir en haut Aller en bas
Vàldyos M. Calypsó
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2427
Age : 26
Camps : Aucun
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Le retour [PV Valdios]   Mar 5 Aoû - 19:55

En cet instant, je du bien être le seul à avoir suivit son mouvement. Pourtant, cela fut loin d’être facile, je n’avais fait que calculer l’endroit où il allait s’arrêter grâce au vague déplacement d’air et à toute la série d’indice qu’il semait encore sans s’en rendre compte. Mais personne n’était parfait et c’était une bonne chose…
Dans un mouvement de réflexe, Cali replia ses bras sur sa poitrine pour retenir sa nuisette, restant prostrée quelque instant. Son visage n’avait même pas été déformé par la douleur, la seule chose qui nous signalait son mal était le léger gémissement quittant ses lèvres. Mais cela ne m’étonnait absolument pas, elle avait suivit un entraînement rigoureux.

- Sale bâtard !

Si la Belle avait fait une erreur, alors mon nouveau compagnon d’arme venait d’en faire une fameuse lui aussi. Premièrement car il serait toujours classé dans ceux que le Léviathan détestait, ce qui n’avait jamais été la meilleure des choses quant on la connaissait, mais deuxièmement aussi car j’étais loin d’apprécier ce genre d’effusion de violence au sein de mon armée. Pour moi, il y avait des choses à ne pas faire et lever la main contre un de ses supérieurs en faisait partie. Si tout le monde faisait tout ce qu’il désirait, l’anarchie allait prendre place.

- Peux-tu la soigner ? dis-je les yeux tourner vers Ren.

Celui-ci se leva et rejoignis son amie pour inspecter ses blessures. Cali quant à elle ne prêtait absolument pas attention à nous, fusillant toujours du regard, Rasler qui avait pris place contre le mur. Il se concentra quelques instant, avant de me faire à nouveau face, une mine désolé au visage.

- Non. Les plaies sont bien trop profonde, mon sort ne servira à rien…

Je me levais à mon tour, déboutonnant ma chemise pour lui mettre sur les épaules une fois à ses côtés. Je baissais mes pupilles pourpres vers elle, interceptant son attention en effleurant son dos du bout des doigts.

- On va à l’infirmerie. Il faut au moins désinfecter…

- Non !

Elle me dégagea d’un coup de coude brutale et s’avança vers Rasler ne comptant pas en démordre. Déjà, son aura bleutée commençait à tournoyer autours d’elle, présageant la tempête imminente. Alors qu’elle tendait la main devant elle pour faire apparaître une sphère d’énergie, je la stoppais net, la maîtrisant grâce à mon esprit.

- Idiote tu saignes comme vache qui pisse alors arrête de t’emballer comme ça ! Si tu refuses de te faire soigner, laisse-moi au moins cautériser la plaie pour que le sang ne s’échappe plus et que les bactéries ne puissent plus entrer directement.

Abaissant légèrement le haut que je lui avais mit, je plaçais ma main à une dizaine de millimètre de la première blessure. Au bout de quelques secondes, de minuscule flammèches vinrent lécher la plaie. Une fois fait, je recommençais avec l’autre avant de lui redonner le contrôle de son corps.

- Grr imbécile ! Pourquoi tu m’as pas laisser faire ?!

- Parce que j’ai besoin de vous deux tiens ! Ca l’aurait fait que mon élite soit encore plus diminuer qu’elle ne l’est déjà ! Maintenant tu vas te calmer une bonne fois pour toute, je commence à en avoir marre de tes crises de colère ! Aaron ?!

- Oui ?

- Ramène cette crétine dans sa chambre et veille à ce qu’elle ne fasse pas d’effort inutile. Je ne veux pas non plus qu’elle sorte avant demain matin. Est-ce que je me suis bien fait comprendre Général Léviathan ?! là je parlais en tant que chef et pas en tant qu’ami puis-ce qu’elle n’était pas disposée à m’écouter.

- Oui, Sir.

- Je préfère ça.

Aaron la fit sortir en première, très vite suivit de Ren qui avait bien compris qu’il ne valait mieux pas rester dans cette pièce pour le moment. Ces deux-là avait réussi à me mettre les nerfs en boule !

- Toi Rasler je veux que tu restes, je dois te parler…

D’une humeur de chien, j’allais me placer devant la fenêtre couverte de givre et observais la tempête qui grondait dehors. Demain il y aura des dégâts et tous serait encore plus glissant qu’à l’accoutumé, au moins aucun soldat de Nuages n’oserait s’aventurer par ici…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloud-and-eternia.nice-board.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour [PV Valdios]   Mar 5 Aoû - 20:11

Je sentit que le climat changeait pas seulement dans la pièce mais aussi dans la nature , un terrible orage arrivait l'orage qui gronde toujours avant une grande batailles... je m'avança vers la vitre a l'opposé de Sir Valdios et je regarda les éclairs qui commençaient a tomber dans les plaines pas loin d'ici...Dans la pièce il commençais a faire trop calme , c'était peut-être le calme avant la tempête...Je ne fixais pas Valdios mais je sentais son regard qui me brûlait intérieurement...Je fis abstraction de cette pensée et je me mit un peu à l'aise... je m'était acclimaté a ce genre de climat et maintenant je ne ressentais absolument plus le froid qui jadis me détruisait les os... j'enleva ma longue cape noir pour montrer une blouse noir assez longue au niveau des bras et un pantalon qui était à la bonne taille... Je laissa également admiré mes crocs qui pendaient sur du cuir teint en blanc... Pourquoi du blanc ? Tous simplement pour créer un effet d'optique...Le blanc reflète les rayons de la lumière et je pouvais alors m'en servir avec ma vitesse pour dissimuler mes crocs et pouvoir attaquer sans vraiment le montrer...Quand je bougeais mon corps on entendais sur le sol qui mes crocs grattaient le sol , on pouvais ainsi imaginer de quelle façon il étaient entretenus mais aussi coupant...Je me retourna de façon a voir Valdios et je plaça mes coudes sur le rebords de la fenêtre , je leva la tête au ciel et je repensa aux événements qui venaient de se produire... j'avais peut-être mal agis ? Cella faisait à peine 10 minutes que j'étais rentré que je m'était déjà attiré une nouvelle ennemie... Mais je repensa a une chose , quand elle avait cette sphère d'énergie en main , son regard n'était pas un regard de tueur , c'était un regard hésitant , elle n'était pas très sur d'elle...D'un coté je remercie Valdios d'être intervenu car connaissant ma force je n'aurais peut-être pas pus m'en tirer aussi facilement contre Cali...

Elle était incrusté dans mon esprit comme une tâche qui était difficile a faire partir , ses yeux m'avais remis en question , je ne savais plus quoi penser... Bref après un moment de rêverie, je fixa valdios , je pouvais ressentir qu'il avait les boule et que j'allais peut-être en prendre pour mon grade... j'avais quand même blesser un général de l'armée de l 'Enfers mais ainsi il avait put voir mes progrets depuis ces 6 mois de disparitions .... Je me leva et marcha vers Valdios , mes bottes claquaient sur le sol glacé... Je me trouva maintenant en face de lui... Lui n'avais pas un regard hésitant , il avait un regard de démons , un regard emplit de rage et de violence, c'était des yeux comme je les aime...Je lui parla non pas par télépathie mais par parole...


« cella fais longtemps , n'est ce pas ? Déjà 6 mois que j'ai quitté ton entraînement et que tu ma donné tant de missions a accomplir....Tu n'a pas changer Valdios, tu a toujours les mêmes yeux si démoniaque qu'il soit... »

Je souria a cette situation et je mit une main dans mon dos afin de sortir un livre qui était en piteuse état... Les pages ne tenais plus , il y avait des taches de sangs sur les feuille et sur la couverture je lui donna...
« Un livre remplit de mission... ce livre tu me l'avais donné et maintenant je te le rend avec toute les missions qui on été réussite avec succès... »

Je m'éloigna un peu de lui et alla m'asseoir sur un canapé qui se trouvais prêt de l'entrée de la piéces... je sortit cette fois si une lettre de ma poche et la montra en l'air...

« J'ai reçu une lettre qui me disait de revenir au plus vite a la forteresse car les choses n'allaient pas au top...Je suis donc venu directement ... Tu le sachais déjà peut-être mais pendant ces 6 mois j'étais totalement coupé du monde , je n'avais plus de nouvelle sur la situation dans le pays et la situation dans le monde...Maintenant je suppose que on va parler de la même chose... Le problème avec le Roi Darker.... »

Je déposais la lettre a ma gauche et mit ma tête en arrière , je pouvais sentir du vent venir de quelque part mais je ne savais pas ... Cette brise était si douce et si magnifique que j'en ferma les yeux je laissa maintenant la parole à Valdios le temps que je profite de cette brise si agréable...
Revenir en haut Aller en bas
Vàldyos M. Calypsó
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2427
Age : 26
Camps : Aucun
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Le retour [PV Valdios]   Sam 9 Aoû - 23:35

Hj: Vais m'amuser avec un Vava méchant pour une fois X3

Alors que dans la nuit noire un loup –symbole de notre nation – hurlait, les flammes, qui au par avant brillaient sur les chandelles, se consumèrent d’elle-même, comme privées d’oxygène. Le feu se raviva violemment contrairement aux autres sources de chaleur. Il semblait vouloir quitter ses bûches si vitales pour embraser toute la pièce de son souffle brûlant.
Maintenant que toute luminosité avait quitter plus de la moitié de la pièce, la lune pu enfin faire agir ses halos argentés sur la Forteresse, chaque particule de glace qui la composait brillant tel des milliers de diamants.
Les ombres se déployant un peu partout prenant des allures inquiétantes se mirent à agir d’elles-mêmes retrouvant enfin leur liberté perdue au cours de la journée.

« Tu ne dois sûrement pas savoir ce qu’on dit sur les ombres et les reflets dans notre pays… Pour certain, ce n’est qu’une foutaise de plus mais parfois je me plais à y croire. On dit que les ombres agissent comme elles le désirent une fois la nuit tombée et réalisent leur vœux le plus précieux. C’est un peu comme si le cœur de chacun, pour compensation pouvait se ravir d’avoir réussi sans le savoir. Quant aux reflets, une fois que nous ne sommes plus face à un surface réfléchissante, ils s’accordent un peu de temps libre en allant éliminer l’ennemi mortel de celui qu’ils sont réellement. Si cela est vrai, un jour peut-être trouvera t’on Darker mort dans sa salle de bain à force de s’être trop regarder. Des fois je me demande comme il n’a pas encore usé tout les miroirs de son palais… »

Un rire sec quitta mes lèvres alors je jetais le livre abîmé sur la table basse. Je n’en avais rien à faire de cette stupidité, je savais très bien que le travail avait été accomplit comme il se devait.
Fouillant dans ma poche, je trouvais une des sucreries que m’avaient ramené Ren de son expédition. C’était délicieux ces petites choses là. Je la déballais et laissais tomber le papier, qui fut réduit en cendre avant même d’avoir atteint le sol, avant de le mettre en bouche et de le suçoter avec gourmandise. C’était un peu comme un caramel sans l’être. En plus le nom était difficile à retenir.

« Hum je me suis laisser coincer par ce bonbon, maintenant je ne peux plus m’en passer. Tiens goûte… »

Sur le temps que je parlais, j’avais pu en trouver un deuxième et le lui lancer. Contrairement à ce que l’on pouvait penser, ce n’était pas un sucre donné à un bon toutou. De toute façon, il avait pas été obéissant du tout !
Je repris mon sérieux immédiatement et avalais la sorte de caramel avant de parler de manière tranchante. Terminant par un esquisser un sourire carnassier.

« Je ne resterais pas longtemps sur ce petit incident mais sache que si cela se reproduit une nouvelle fois, tu iras servir de pâture à mon cheval, il adore les gens de ton espèce et il peut bien faire un entorse à son régime végétal de temps en temps tu n’es pas d’accord ? »

Alors que je voulais aller m’installer à nouveau dans un des confortables fauteuils, il fallut encore que quelqu’un se pointe. La porte s’ouvrit dans un fracas monstre et deux soldats entrèrent, en traînant un autre derrière eux. Quelques traces de coup étaient visible sur son visage, visage paniqué il fallait le préciser, et son uniforme couvert d’une infâme boue qui salissait le tapis. C’était malin ça !

« Majesté nous venons d’attraper un espion ! »

« Oh on se calme là ! Non mais vous vous croyez où là ! L’usage veut qu’on frappe à la porte avant d’entrer bande de chien. Et puis je vous signale qu’on a pas garder les cochons ensembles alors de la tenue où je vous fait tenir droit sur une pique. »

Ils prirent tout les deux leurs positions laissant l’autre au sol qui était en larme maintenant.

« Veuillez nous excuser Ma… »

« Au lieu de parler inutilement attaché le à une chaise je vais m’en occuper… je me tournais quelques instants vers Rasler. Je suppose que tu veux assister au spectacle toi aussi… ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloud-and-eternia.nice-board.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour [PV Valdios]   Lun 11 Aoû - 22:16

J'entendais Valdios faire une réflexion des plus philosophique qu'il soit néanmoins il ne m'avait pas encore apporté de réponse concrète par rapport à cette fameuse lettre que j'avais reçu auparavant...Pendant tous sont discours je m'était assis a même le sol et je réfléchissait a ce que j'avais fais et ce que je n'aurais pas dû faire...Je le fixa tous au long de son discours et j'avais remarqué qu'il avait pas mal changer depuis tout ce temps ...Je le regarda encore et encore je ne quitta pas des yeux ses mains , j'étais sûr le qui vive...Je ne savais jamais comment Valdios réagissait il n'était pas prévisible du tout et avait souvent des saut d'humeur ,Pire que le léviathan ...

Je le regardais avaler caramel et caramel un après l'autre et il m'en passa un que je rattrapa en vol... Je voyais un peu la situation comme le maître qui donnais un susucre a son jeune chiot mais je m'en foutais royalement... Valdios avait toujours été comme sa et ce n'était pas certainement maintenant qu'il allait changer ... Je déballa donc ce petit caramel qui avait l'air tout a fait appétissant et l'enfila d'un seul coup... Son goût avait totalement séduit ma gourmandise ... Valdios avait de très bon goûts en sucrerie sa je devais l'avouer...Ensuite il reparlait de l'incident qui venais de se produire entre moi et Cali mais je ne releva pas trop le mots car je n'avais rien à dire pour me défendre ...C'était encore une fois mon orgueil qui m'avais poussé à agir de la sorte et a montrer ce que je savais faire ...

Un bruit fracassant se fit entendre et 3 personne arriva a l'intérieur de la pièce ... Quand Je regardais Valdios qui leurs parlait je ressentait une peur au fond de moi... rien que sa voix nous montrait sa force et son aura puissante... Les soldats ne savaient plus ou se mettre , ils auraient aimé être minuscule pour pas subir la colère de Valdios...Un deux voulu s'excuser et Valdios l'envoya bouler ...Je regardais les soldat qui fixaient solidement l'espion avait des cordes très bien serrer ... je pouvais lire sur le visage de cette espions de la peur , la peur que tout le monde éprouve quand ils sont presque sûre que leur morts est sur le point d'arriver....

Les liens de cette personne était serré a un point que on ne pouvait imaginer... L'homme essayait tant bien que mal a se libérer mais plus il bougeait plus les cordes se resserrait de plus belle... Maintenant ces poignet était a vif et le sang coulait le long de la chaise...La vue du sang m'excitait terriblement et savoir que Valdios allait le torturer m'apportait une joie immense et que on ne pouvais décrire .... Il se tournais vers moi avec un air des plus sadique et un regard qui en disait long il me demandait si je voulais assister a cette torture qui promettait une joie incroyable...

« tu ose me demander si je veux assister a un tels acte de barbarie ? »

je lui fit un énorme sourire des plus sadique qu'il soit , un sourire qui en disais plus que la parole...Mon bracelet réagissait a mon excitation , mon aura aussi elle se mettait de plus en plus a se montrer et a briller... Malgré que je n'était pas un démon de pure sang j'étais dans tous mes états quand je savais que j'allais assister a de telle scène...

« Bien sûr que je le VEUX !!!!! »

Je me leva du sol et je m'approchais un petit peu plus de la chaise ou l'espion était attaché... Je me rapprocha de son visage et je le regarda dans les yeux... j'aimais ses yeux qui était remplis de peur et de tristesse , il me donnais envie de les crever...Bref je m'était retenu et je m'appuya contre la vitre en face de la chaise et laissa Valdios me montrer le spectacle qui semblait très prometteur....
Revenir en haut Aller en bas
Vàldyos M. Calypsó
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2427
Age : 26
Camps : Aucun
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Le retour [PV Valdios]   Mer 13 Aoû - 23:58

Avec une pointe d'amusement, je fis sortir l'un des deux soldats de la pièce. De un, il y en avait un qui me tapait littéralement sur le système et de deux cela ne servait à rien d'être en surnombre. Comme on ne pouvait pas ouvrir la fenêtre, l'atmosphère était déjà surchargée alors si en plus on se tapait les gardes en armure suant comme des porcs...
Entament la mesure d'approche, je fourrais les mains dans les poches de mon pantalon avant de me mettre à tourner autours de l'espion. C'était d'un jouissif de la voir stresser comme un malade car il craignait pour sa peau. Bon c'était sûr qu'il ne risquait pas de rester encore très longtemps en vie, surtout au vu de mon humeur de dogue. C'est que j'étais très méchant quant j'étais un peu irrité.

- Alors qu'est-ce qui vous amène ici Soldat ? dis-je sur le ton de la plaisanterie en me placant à face à lui.

- Je... Je ne sais pas! Ils se sont tout les deux jetés sur moi! J'faisais rien pourtant moi!

- Allons bon. Un peu d'originalité que diable! Et puis pourquoi pas un peu de vérité? Cela ne vous ferais pas de mal, c'est une chose certaine...

- J'mens pas! J'oserais pas Sir...

- En plus d'être une poule mouillée, c'est que monsieur le soldat est hypocrite. Reprenons! Donc tu dis ne pas être coupable alors que les gardes t'ont surpris entrain de communiquer des informations à quelqu'un. Ce quelqu'un semble être un partisant du Roi Darker. Tu peux dire tout ce que tu veux, mais ce n'est pas comme ça que tu vas dégêlés tes ailes. Il faut s'attendre à ce que l'eau se transforme en glace par un temps pareil.
En plus, manque de chance pour toi, l'homme a été abattu immédiatement donc il ne pourra plus te servir d'alibi.
Dans ton intérêt, je te conseillerais d'avouer tout maintenant avant que je ne te tranche la gorge...

- J'ai rien fait! Je vous dit que j'suis pas coupable!

- Okay. On va utiliser une autre méthode alors...

Ne pouvant rester en place, je m'avançais d'un pas nonchalant vers le bureau qui ornait le fond de la pièce, face à une bibliothèque. Une fois là-bas, je réfléchis quelques instants avant de me souvenir de ce que j'avais fait de ce que je recherchais. Je ne l'utilisais pas souvent, alors parfois c'était dur à resituer. Surtout que je n'aimais vraiment pas m'en servir.

- Ca tombe bien en fait, je me suis toujours demander ce que cela faisait de tirer avec une arbalète à bout portant. Qu'en penses-tu, cela doit-être douloureux n'est-ce pas?

Lorsque je fus enfin décidé, j'ouvrais un tiroir d'où je sortais une grande boîte en bois. Je la posais immédiatement sur le bureau et tirais la barre de métal qui servait d'attache pour ne pas que le couvercle se soulève lorsque l'on transportait l'arme.
Tranquillement, je replacais le viseur à sa place, avant d'attacher la corde et de bien la tendre. Pour le test, il serait bien dommage que mon arme ne soit pas au maximum de sa puissance de frappe.
Une fois que tout fut en place, je retournais au côté du traître pour voir si celui-ci n'était toujours pas décidé à parler. Il fallait absolument que je sache depuis combien de temps durait ce petit manège.

- Toujours pas décidé je suppose? Non, c'est bien ce que je me disais. Et bien allons-y alors. Et évite de me couvrir de sang je n'ai pas envie de passer des heures à faire ma toilette pour retirer tout ce qui aurait secher tu comprends... murmurais-je en plaçant le carreaux dans l'axe du viseur.

Dans un soupire, je posais le bout de l'arbalète sur son épaule gauche, avant d'appuyer sur la cachette. Alors que l'homme hurlait de douleur, le projectile transperca sa chair avant d'aller se planter dans le dossier de la chaise sur laquelle il se trouvait.

- Oh c'est malin ça! Tu as abîmé mes affaires...

D'un geste sec, j'attapais son menton, le tenant d'une poigne de fer pour le forcer à me regarder droit dans les yeux. Il avait mal, c'était donc le meilleur moment pour le faire avouer.

- Tu ne compte toujours pas avouer?! Après l'autre épaule je m'attaquerais aux genoux ce qui risque d'être très douloureux aussi tu t'en rends compte de ça?

Voyant qu'il ne répondait pas, je tapotais sa joue avant de le gifler une bonne fois pour toute. Je n'avais aucune envie de me créer des crevasses dans le poing pour cette abrutis. Sauf que celui-ci en profita. De ses dents, il intercepta mes doigts, les mordant à sang. Lâchant un juron, je frappais son épaule blessé avant de secouer la main.

- Tu crois que tu vas arranger tes affaires en faisant ça? soufflais-je finalement en recoltant le sang qui coulait abondément de ma main du bout des lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloud-and-eternia.nice-board.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour [PV Valdios]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour [PV Valdios]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REQUETE] Activer le retour clavier sur HTC HD2
» [AIDE] HD2 et retour sav
» [RESOLU] Echange + retour SAV Orange
» [RESOLU] Restauration ROM Officielle et retour SAV
» Echanges "aller-retour"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lord Winged's Kingdom :: Sujets terminés :: Territoire Gelé :: Forteresse Givrée-
Sauter vers: