Lord Winged's Kingdom

Entrez dans un univers où tout peut arriver...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Coeur à Vif. Amour Déchu... [PV Serenity]

Aller en bas 
AuteurMessage
Vàldyos M. Calypsó
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2427
Age : 26
Camps : Aucun
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Coeur à Vif. Amour Déchu... [PV Serenity]   Jeu 31 Juil - 2:08


*+° Si il n’y a plus d’ange ici, il n’y a plus qu’à mourir. Car chaque nuit sans toi, je ne peux pas dormir. °+*


Pas de mission aujourd'hui. Mon oeil oui! S'il n'y avait pas de mission en ce calme jours et bien je me demandais bien ce que je faisais ici. Sincèrement, je ne m'y étais pas attendu. Comme je n'avais pas eu de perte dans ma famille, j'étais bien décidé d'aller aider mes frères d'arme avec la leur mais je fus très vite appelé par le Premier Conseiller. Lorsque j'étais entrer dans la pièce, j'avais remarquer que je n'étais pas seul, qu'est-ce qu'ils nous voulaient encore ces crétins de bureaucrates!!!
Très vite, on nous annonça la couleur. Nous allions devoir accompagner notre dirigeant incognito à Nuage. Au début, j'avais cru que c'était pour une attaque, mais en fin de compte, il s'était avérer que se serait du ressort personnel! Encore un caprice pour aller voir la Reine d'Eternia ça! Pourtant, je voyais pas pourquoi il insistait alors qu'elle était partie vivre avec son mari celle-là! Elle aurait mérité de se faire descendre sur le même échafaud que lui avec ses allures de pacifistes qui ne trompait personne. Malgré tout lui il semblait la croire mais que voulez-vous, elle avait du sacrément bien l'alpaguer!

Donc tôt le matin, on avait prit la navette qu'empruntait d'habitude les villageois et qui allait du bord du port des Calburn, jusqu'au Continent Ardent. Ils n'avaient pas l'air de savoir ce qui s'était passé sur ce bateau et beaucoup de voyageur décidèrent de rester à bord ce qui était vraiment une bonne idée.
Après m'être occuper des quelques pégases que nous ayons prit avec nous, j'étais remonter sur le pont pour prendre l'air espérant bien profiter quant même de cette petite sortie. Après tout, le Commandant n'aurait pas tout le temps besoin de nous. Surtout qu'il n'avait aucune envie de nous voir avec lui, c'était la condition du Conseil pour qu'il puisse partir sans créer d'incident diplomatique. Il avait du accepter à contrecœur, ça se voyait à des kilomètres sur son visage.
Mais bon c'est pas comme si c'était si détectable que ça. Fallait dire aussi que cela faisait un bout de temps que je servais sous ses ordres. J'étais entrer dans l'Armée Démoniaque lorsqu'il était devenu Empereur des Abysses, à ce moment-là, je croyais encore qu'il allait pouvoir nous venger de cette bande de raclure aux ailes blanches. Mais il était pas comme son défunt père, lui c'était une vraie lavette sous des airs de méchant ténébreux.
Quoi que, je disais qu'il n'avait pas l'air bien méchant d'habitude, mais là il foutait sincèrement les boules. Il fallait le voir accouder à la rambarde, le capuchon de son manteau cachant en partie son visage. Il ne le cachait pourtant pas assez, on pouvait encore déceler beaucoup de chose, comme son humeur maussade et le flux de haine qui flamboyait dans son regard devenu pourpre lors de la bataille. On ne savait pas trop ce qui s'était passé la haut, mais c'est comme s’il avait des pupilles ensanglantées. Enfin je parlais au pluriel mais pour le moment, il n'y avait qu'un seul de ses yeux qui était visible. Pendant le combat contre le crétin de Nuage, il s'était fait amocher. Heureusement, ce n'était rien de grave et il ne devait simplement l'exposer à la lumière durant quelques temps. Ca plus ses cheveux qui avaient prit une teinte noire, telle du charbon, c'était le bouquet. Il était carrément terrifiant.

Après l'agréable traversée, nous devions maintenant passer le désert qui longeait Eternia. Nous allions devoir passer tout près pour arriver à la Route Céleste qui reliait la Terre au Continent Flottant. Heureusement ce fut sans encombre. Les gardes ne réagirent même pas alors que nous passions à une trentaine de mètre d'eux. Ils étaient pas humains pour rien ceux là, y en avait pas un pour capter la terrible aura de notre maître. Elle se sentait pourtant à des kilomètres à la ronde tellement il était en rogne.
Et puis aussi il était intriguant avec toutes les épaisseurs qu'il portait. Moi ça faisait déjà deux bonnes heures que j'avais laisser tomber ma cape pour ne rester qu'en tunique. Alors que je suais à grosses gouttes, lui ne semblait même pas perturbé par le changement de température.
Le voyage fut finalement plus court que prévu. En volant, nous étions arrivés dans la Citadelle des Anges aux environs de quatre heures de l'après-midi. Nous allions devoir patienter le temps que la nuit tombe avant de pouvoir infiltrer le palais. Ca ne fit que le mettre plus en rogne ça!

Cela faisait maintenant six heures qu'il n'avait pas bouger. Sa silhouette se dessinait dans l'obscurité, le faisant bien plus petit qu'il ne l'était parce qu'il était adossé à un pan de mur détruit. Il restait là, respirant calmement en faisant à peine bouger les mèches de cheveux qui retombaient de manière anarchique sur son visage, ses doigts jouant de manière presque imperceptible avec le cordon qui dépassait de la garde de son épée.
C'est seulement maintenant que je commençais à comprendre que ce que l'on disait sur lui était véridique. En le voyant comme ça, il ressemblait de plus en plus à la personne que m'avait dépeint mes camarades de dortoir. Un esprit tordu d'une singularité étonnante. Le genre lunatique, prêt à bondir à la moindre remarque et qui ne s'arrête que lorsque qu'il a réduit son ennemi en charpie. Un gosse enflammé et colérique, enclin au combat et d'une cruauté sans limite. Un peu comme un fauve en cage. Celui qui mord dès que quelques choses approche des barreaux dans l'espoir de faire souffrir.
Le regard vide, il ne sembla pas entendre les cloches de l'église sonner vingt-deux heures. Comme il ne les avait pas entendu sonner les autres heures. Ca avait été la même chose lorsqu'en début de soirée on lui avait proposer à manger. Tout ce qu'on avait eu comme remerciement c'était un regard glacial. Maintenant il semblait dormir. Il était aussi bien trop calme, surtout en comparaison à l'impression d'éttoufement qui pèse encore sur nous.
Décidant qu'il était temps d'agir maintenant, je me dirigeais lentement vers lui. S’il était comme un animal, le moindre mouvement brusque et je rentrerais sûrement à la Forteresse Givrée à l'horizontale. Restant à distance respectable, je me décidais d'abord à l'appeler.

- Commandant. Vous ne croyez qu'il serait temps de se mettre en route vers la Citadelle Monarchique? Il fait nuit noire désormais...

Comme je le pensais, je n'eu droit à aucune réaction. Il ne broncha pas, gardant les yeux clos. Dormait-il vraiment debout?
Prenant mon courage à deux mains, je m'approchais de lui à pas de loup et m'arrêtais à quelques centimètre de lui. Retenant mon souffle, je secouais brièvement son épaule. Cela suffit à le faire réagir au quart de tour. Sans que je ne compris que ce soit, le fourreau de son épée venait de frapper mon bras avec violence. Je me retrouvais au sol tenant mon membre endolori. Il me fusilla de son regard sanglant avant de se diriger vers son pégase sur lequel il monta.
Sans qu'il n'ait à donner d'ordre, mes camarades grimpèrent sur leurs propres montures et je fis rapidement pareil ne voulant pas faire monter d'un nouveau cran la colère de notre Chef.
Nous partions au galop dans les rues quasi déserte de Nuage et c'est seulement à proximité de la demeure des Monarques que nous mettions pied à terre. Sans prendre de gant, le fauve s'approcha des trois misérables gardes qui resserrèrent les rangs à son arrivé.

- Laissez-moi passer...

- Non mais tu rêves mon p'tit gars. Tu as l'air louche toi... Décline ton identité!

- Ca m'apprendra à être gentil. Crevez sale chien! souffla t'il de manière cinglante.

En un instant, il avait bondis sur les soldats égorgeant deux d'entre eux. Manque de chance pour le troisième, il retomba face à lui avant qu'il n'ait pu donner l'alerte. Sa paume alla se poser sur son visage alors qu'il serrait les doigts, je détournais les yeux juste avant d'entendre le sinistre craquement qui annonçait la mort du dernier. Il secoua vaguement sa main pour se débarrasser du liquide qui y collait avant de se tourner vers nous pour nous donner les instructions. C'était malin. Nous allions devoir prendre la place des gardes le temps qu'il reste dans la palais comme ça personne ne saurait rien de ce qui s'était passé avant notre départ.
Après avoir déshabiller les corps, nous les faisions disparaître avant de nous mettre en position.
Remarquant un détail, je tapotais ma joue en regardant le Chef qui comprit immédiatement. De la pointe de sa langue, il récupéra le sang qui avait éclaboussé son visage à hauteur de ses lèvres. Je ne su pas vraiment ce que cela signifiait mais je cru voir apparaître un demi-sourire avant qu'il ne rentre dans le parc...

Retrouvant peu à peu un semblant de calme, j'avais aisément traverser le parc du château pour enfin arriver sous les balcons de l'aile royale. Il me fallut quelques instants pour retrouver Serenity, mais ce fut au final assez facile. Dans les ténèbres nocturnes, j'escaladais habilement le mur pour arriver sur la terrasse. Je restais quelques minutes sans bouger me demandant encore si c'était une bonne idée. Et puis au fond de moi, mon orgueil grondait encore. J'avais beaucoup de mal à passer sur le fait que Serenity avait décidé de rejoindre Nuages après l'invitation de ce débile de Darker. En plus, pour moi c'était loin d'être une idée judicieuse.
Mais d'un autre côté, je ne voulais pas rester fâcher avec elle. Cela me paraissait impensable! Bien décidé cette fois, j'arrachais le pansement de mon visage bien trop voyant à mon goût et comblais la distance entre moi et la fenêtre. D'un geste léger, je toquais contre le verre pour la réveiller. Je prenais un risque en faisant ça mais je n'étais pas partit avec mon culot habituel aujourd'hui.
Je soufflais un grand coup pour apaiser ma colère ce qui eut pour effet de changer à nouveau la couleur de mes yeux. Ils retrouvèrent leur couleur améthyste habituelle et mes cheveux redevinrent violet bien que gardant une certaine noirceur. Malgré tout ce que je risquais, j'ôtais mon capuchon. Même si mon deuxième oeil restait clôt, je ressentais des lancements de douleur sous les éclats de la lune. Dans un dernier besoin de courage, mes doigts serrèrent l'écrin que j'avais en poche. L'attente allait me tuer c'était presque une chose certaine...


[ Voilou je suppose que tu l'as compris mais tout ce qui n'est pas en italique, c'est un bête soldat qui raconte. Pff ze me suis retenu à fond aujourd'hui! xD me suis dit que du gore ça le ferait pas dans un topic dédié à l'amour. Désolé pour le post un peu zarb mdr j'avais envie de faire du n'importe nawak... ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloud-and-eternia.nice-board.net
Serenity A. de Méridián
Admin Angélique|In Love with a Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 2746
Age : 27
Lieu : Quelque part dans le ciel
Camps : Eternia
Rang : Reine
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Coeur à Vif. Amour Déchu... [PV Serenity]   Jeu 31 Juil - 11:39

[Ben il est vraiment super ton post!!!! Je vois pas ce que tu lui trouves de n'importe nawak!!!! Coeur-violetPar contre j'aurai pas le temps de finir le mien ]


Oui, j'avais accepté la proposition de Darker et je m'étais rendue avec lui sur Nuages. Oui, j'avais trahi Valdios de cette façon. Oui, je m'en voulais d'avoir fait cela, même si c'était encore la seule chose à faire selon moi. Oui, il me manquait beaucoup trop et je me sentais vide sans lui...
Bien que je faisais d'énormes efforts pour ne pas penser à lui à longueur de temps, ce n'était pas le cas. Je n'arrivais pas à me pardonner, tout comme je n'arrivais pas à lui pardonner à lui.. Mais c'était pire pour moi! Mon coeur était-il si noir? Etais-je si horriblement inconsciente pour prendre de telles décisions sans tenir compte de l'avis des autres? Il fallait le croire, ce devait être le cas. Encore une fois, je n'en avais fait qu'à ma tête et cela avait eu pour conséquence néfaste de faire souffrir ceux que j'aimais.

Les jours s'étaient écoulés, si longs, si lents, si ternes. Avais-je réellement fait le bon choix? Etait-ce une si judicieuse idée? Je n'arrivais pas à trancher. Mais je ne pouvais plus le voir, il n'en était plus question. J'avais rejoint mon mari et je ne devais plus voir mon amant, même si je savais pertinemment que je l'aimais encore. Je l'aimais beaucoup trop, et je ne pouvais rien y faire. Impossible d'enterrer ce sentiment, il refusait de se jeter dans la tombe. Il n'appréciait pas l'idée de disparaitre et il se rappelait toujours à moi, comme un métronome bien huilé. Chaque jour je pensais à lui. Au réveil, le matin, il occupait mes pensées. Lorsque je ne faisais rien, je pensais à lui. En réunion, il était encore gravé sur mes paupières. Et le soir, au couché, il me regardait encore avec son sourire. Parfois adorable, parfois terrifiant, souvent empli de regrets et d'amertume. Il me hantait... Car la nuit encore, dans mon sommeil, je rêvais de lui.

Dans ma chambre en pleine nuit, je dormais paisiblement dans mon lit, même s'il était moins confortable que celui que j'avais à Nuages. Mais je m'en accommodais. Ce n'était évidemment pas ce qu'il y avait de pire ici, même s'il y avait de bonnes choses à Nuages. J'en avais même profité pour essayer de me renseigner un peu plus sur le passé de ma défunte mère...
Soudainement, je me réveillai en entendant un bruit. J'étais dans une phase de sommeil léger et un rien aurait pu m'en sortir. Et ce fut quelques coups discrètement tapés sur ma fenêtre qui furent à l'origine de mon réveil. Je pris peur : qui était-ce? Que se passait-il?
Je me levai le coeur battant à tout rompre et me dirigeai avec prudence vers la fenêtre. J'écartai alors les rideaux après avoir pris une grande inspiration.

Je fus soufflée en reconnaissant la silhouette de Valdios. Etais-je encore en train de rêver? Que faisait-il ici? Il était étrange... Son allure était différente et, bien que je le reconnaisse aisément, il me paraissait autre.
Après avoir hésité, je déverrouillai la fenêtre et l'ouvris. Je ne reculai pas et levai les yeux vers lui. Je ne savais pas quelle attitude adopter face à lui...

"Qu'est-ce qui t'amène à venir ici sans même me prévenir? Tu m'as fait une de ces peurs! Tu sais que j'aurais pu appeler la garde plutôt que de t'ouvrir la fenêtre?"

Je ne pouvais m'empêcher de sentir une colère monter en moi, ainsi qu'une certaine joie que je lui dissimulai.

_________________


Serenity Mélodie Amélya Leánor Alféa de Méridián
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insignificant.superforum.fr
Vàldyos M. Calypsó
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2427
Age : 26
Camps : Aucun
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Coeur à Vif. Amour Déchu... [PV Serenity]   Jeu 31 Juil - 22:40

L'attente fut longue et facilement calculable. Tout le long, mon coeur avait battu mes tympans à une allure régulière. Il avait pourtant commencer à cahuter lorsque les rideaux frémirent avant de souffrir complètement. Nous y étions cette fois, il n'y avait plus que cette stupide fenêtre pour nous séparer.
Après un nouvel instant de patience, hésitante, Serenity fit enfin glisser le loquet qui bloquait les châssit pour se débarasser de ce barrage des plus ennuyeux. Ensuite, elle ne bougea plus se contentant de lever les yeux vers moi pour me parler. Le simple son de sa voix avait suffit à faire couler une sueure glacée le long de ma colonne vertébrale. Sa façon de s'exprimer n'évoquait pas vraiment de la méchanceté, ni de la froideur. Elle était juste un peu piquante dans son ton ce à quoi je n'avais été que rarement habituer. Même en colère, elle n'était pas comme ça. En fait, j'avais l'impression que ma présence n'était vraiment pas bien vu.
Tout cela m'avait décontenancé et il me fallut de très longues secondes pour me remettre les idées à peu près en place. J'avais complètement perdu le fil.

Hum oui, je ne le savais que trop bien. Mais le risque était à prendre, il fallait absolument que je te vois. Ne fus-ce qu'un instant...
Et puis, je suis toujours entré dans ta chambre de cette façon. ajoutais-je sur un ton léger pour détendre l'atmosphère.

Bien sûr cela ne servit pas à grand chose. Ce n'était pas ça qui allait arranger la situation dans laquelle nous nous trouvions.
Je soufflais un grand coup intérieurement avant de continuer pour ne pas laisser de blanc dans la conversation. Et puis mine de rien, je ne devais pas trop traîner. Je me baladais quant même sur le terrain bien gardé de mon pire adversaire. Celui que j'avais ardement désiré voir mort lors de notre dernière bataille mais que je n'avais pas réussi à achever. c'était plus fort que moi...

Je sais que nous en avons déjà discuter avant ton départ, mais j'ai besoin de savoir. Pourquoi est-ce que tu serais mieux ici au lieu qu'à Eternia?!! Et puis pourquoi tout à un coup tu te décides à le rejoindre alors que tu avais envisagé de te séparer de lui?!!
Mais surtout en quoi la vie de notre enfant serait mieux ici!!! Il ne sera jamais heureux avec Darker, ce type est bien trop borné pour l'accepter!!! Surtout depuis qu'il a commencer sa pseudo chasse aux démons en s'amusant à tout saccager sur son passage... Et puis... Je me stoppais net ne voulant plus continuer. Après tout cela n'aurait fait que me blesser plus que je ne l'étais. Et puis rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloud-and-eternia.nice-board.net
Serenity A. de Méridián
Admin Angélique|In Love with a Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 2746
Age : 27
Lieu : Quelque part dans le ciel
Camps : Eternia
Rang : Reine
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Coeur à Vif. Amour Déchu... [PV Serenity]   Jeu 31 Juil - 23:15

Il esseya de détendre l'atmosphère en me rappelant ses vieilles habitudes, ce qui ne porta absolument pas ses fruits. Il pouvait prendre tous les tons légers qu'il voulait, cela ne changerait rien.

Tout de suite, il en vint aux questions qu'il m'avait déjà posées et auxquelles j'avais brievement répondu. Pourquoi voulait-il encore en savoir plus? Pourquoi devais-je encore une fois me justifier à ses yeux? Je devais mentir, bien que cela me répugne rien que d'y penser. Mais il ne pouvait pas rester ici plus longtemps...

"Valdios..."

Que pouvais-je lui dire? Décider de mentir, c'était bien. Mais encore fallait-il savoir de quelle façon, et que dire! Il fallait inventer des justifications sur le champ et répondre avec tout le cinglant dont j'étais capable.

"Je suis beaucoup mieux ici parce que... parce que je me sens tout simplement mieux ici. J'ai l'impression d'avoir moins de responsabilités. Et puis, je suis chouchoutée par Darker et tous les domestiques, je n'ai plus ce stress constant qui pesait sur moi à Eternia! Je me sens enfin bien... à ma place!"

C'était en partie vrai pour le chouchoutage et ce stress en moins, mais le reste était faux. Je me sentais mal ici la plupart du temps, en grande partie parce qu'il était loin.

"Pourquoi je l'ai rejoint au lieu de m'en séparer? Eh bien..."

Je trouvai une idée mais hésitai encore plus fortement à la lui sortir. C'était une excuse totalement fausse et aussi horriblement.. Sadique... Mais je ne devais pas oublier mon but premier : l'inciter à partir pour ne pas qu'il ait d'ennuis...

"Je suis revenue avec lui car je crois que je l'aime... Oui, c'est ça, je l'aime! Je m'étais trompée sur son compte, et sur le tien aussi. C'est toi qui es à l'origine de tous les malheurs, pas lui! Il n'est pas ce que tu décris, il est gentil, serviable, attentionné. Il n'est pas aussi borné que cela, il est bon avec son peuple. Tu te trompes, tu ne fais que cela! Tu ne fais que des erreurs et tu m'entraines dans celles-ci depuis trop longtemps. J'en ai assez de tout ça, c'est fini! Je veux être heureuse, Valdios..."

Je détournai un instant les yeux pour essuyer le plus discrètement possible mes larmes qui s'avéraient désobéissantes, mais je ne réussis plus à relever mon regard pour croiser le sien. Je ne pouvais pas lui mentir en le regardant dans les yeux...

"Et puis quoi? Vas-y, dis-le! Plus vite tu m'auras révélé ce que tu as à dire, et plus vite tu partiras d'ici! Va-t-en!"

Je fis mine de refermer légèrement la fenêtre mais attendis tout de même qu'il finisse.

_________________


Serenity Mélodie Amélya Leánor Alféa de Méridián
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insignificant.superforum.fr
Vàldyos M. Calypsó
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2427
Age : 26
Camps : Aucun
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Coeur à Vif. Amour Déchu... [PV Serenity]   Jeu 31 Juil - 23:56

Elle... l'aimait... Dans tout le flux de parole qu'elle avait prononcer, ce fut ce qui me marqua le plus. Elle aurait pu me dire n'importe quoi de bien plus méchant et blessant sur le principe, cela n'aurait pas égalé cette douleur immense qui me prenait à chaque battement de mon coeur. Un peu comme si elle s'était amusé à me l'arracher brutalement, le remplacant par une masse informe me glaçant autant qu'elle me brûlait. Je dois avouer qu'après ces droits minuscules mots, j'avais cesser de respirer et même d'écouter ce qu'elle me racontait. Cela n'avait désormais plus d'importance, les choses étaient mise au point.
Après le choc et la douleur, c'est la tristesse qui se pointa, traînant sur son passage une immensité de goutte d'eau piquante qui ne demandait qu'à passer les barrières. Je les retiens avec une grande difficulté en serrant le poing qui tenait l'écrin que j'avais commencer d'abord par effleurer dans l'espoir de le faire apparaître. Il ne fallut guère longtemps pour l'anéantir ce fameux écrin. Que dis-il était carrèment en charpie.

Rien. Non il n'y a rien d'autre à ajouter...

Oubliant la présence de toute chose, je me retournais et sortais ma main de ma poche pour remettre ma capuche, cachant ainsi les larmes naissantes qui avaient rouler sur mes joues. Malheureusement c'était sans compter qu'elle renfermait quelques choses. Sans demander l'avis de personne, la bague chuta au sol et roula lentement jusqu'à la fenêtre. Ca c'était vraiment du timing cela ne pourrait pas être mieux! J'étais d'une stupidité!!!
Complètement déconcerté cette fois, je ne bougeais plus n'osant même pas la regarder ni aller chercher celle qui avait voulu fuir. Comment pourrais-je encore lui faire face dans de telle condition?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloud-and-eternia.nice-board.net
Serenity A. de Méridián
Admin Angélique|In Love with a Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 2746
Age : 27
Lieu : Quelque part dans le ciel
Camps : Eternia
Rang : Reine
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Coeur à Vif. Amour Déchu... [PV Serenity]   Ven 1 Aoû - 0:14

Même si je ne le regardais pas, je sentais parfaitement que mes mots avaient fait mouche. Il avait été tellement blessé... que je l'étais encore plus en me sachant à l'origine de cette douleur qu'il devait ressentir en cet instant. Je ne pouvais plus relever les yeux, c'était beaucoup trop au-dessus de mes forces. Pas après ce que j'avais dit.

Du coin de l'oeil, après avoir ajouté que justement, il n'y avait rien d'autre à ajouter, je le vis tourner les talons et replacer son capuchon sur sa tête. C'est alors que quelque chose tomba malencontreusement de sa poche et roula jusqu'à la fenêtre où je me trouvais. Après un court instant à ne savoir que faire, je me baissai pour ramasser cet objet que je ne distinguais pas dans le noir.
Cependant, lorsqu'il fut dans mes mains, j'en compris directement la nature. C'était une bague... Que faisait une bague dans sa poche? Que faisait-il avec ça? Et devant ma fenêtre...?

Je fus totalement déconcertée et parfaitement troublée par ce geste imprévu. Je restai un long moment muette à contempler le bijou déposé dans la paume de ma main avant de lever les yeux vers lui. Je fixai son dos encore un instant avant de desceller mes lèvres.

"Valdios... qu'est-ce que c'est?"

_________________


Serenity Mélodie Amélya Leánor Alféa de Méridián
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insignificant.superforum.fr
Vàldyos M. Calypsó
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2427
Age : 26
Camps : Aucun
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Coeur à Vif. Amour Déchu... [PV Serenity]   Ven 1 Aoû - 0:31

Pourquoi avait-il fallut que cela m'arrive maintenant?!! Je n'aurais pas pu simplement la perdre en route et oublier simplement son existence? Non il fallait que je me retrouve à justifier la présence de ce bijou dans ma poche et qu'il reste une preuve de son rejet de ma personne...
Histoire de me redonner un peu de contenance, je passais ma manche sur mon visage pour faire disparaître les pleures en cherchant une réponse. Que pouvais-je dire à part la vérité?

Il faut croire que j'ai été assez stupide pour penser que cela arrangerait les choses. Si tu veux tout savoir je voulais te demander de m'épouser une fois que tout cela serait régler. Il me semblait que cela apporterait une certaine stabilité à notre couple et que nous serions plus apte à élevé un enfant... soufflais-je de moins en moins fort, l'amertume rejoignant très vite mes murmures.

D'un vague geste des doigts, je fis léviter la bague qui rejoint ma main encore impregné de la chaleur de la peau de Serenity. Je la serrais délicatement ne voulant pas laisser s'échapper ce dernier contact que j'aurais avec elle.

Je suppose que l'usage veut que je te souhaite d'être heureuse... Mais non ce n'est pas une question d'usage. Je veux vraiment que tu sois heureuse et que tu ais une belle vie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloud-and-eternia.nice-board.net
Serenity A. de Méridián
Admin Angélique|In Love with a Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 2746
Age : 27
Lieu : Quelque part dans le ciel
Camps : Eternia
Rang : Reine
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Coeur à Vif. Amour Déchu... [PV Serenity]   Ven 1 Aoû - 0:56

Avais-je rêvé? N'était-il pas en train de pleurer? Mais je ne le voyais pas pleurer, aussi préférai-je croire que ce n'était pas le cas.

Il m'avoua alors la véritable raison de sa venue. J'en fus encore plus muette et je me sentis encore plus mal. Il avait réellement voulu me demander de... me demander de l'épouser? Il était vraiment venu pour ça? Tout ce qu'il me disait me touchait en plein coeur. Cela aurait du me rendre heureuse -en un sens, je le fus qu'il ai tenté une telle chose-, mais j'en fus beaucoup plus bouleversée qu'autre chose. J'étais complètement, totalement et entièrement bouleversée. Mais je n'étais pas au bout de mes paines! Ce fut pire encore lorsqu'il me souhaita d'être heureuse, car c'était ce qu'il désirait. Moi aussi, je ne voulais que son bonheur. Je ne désirais rien d'autre, mis à part cette chose si importante.

"Valdios écoute je..."

Je faillis craquer à ce moment-là mais, contre toute attente, je réussis à me reprendre au dernier moment. Je pris une discrète inspiration avant de me jeter dans une nouvelle blessure pour lui.

"Eh bien va-t-en, maintenant que tu as dit ce que tu voulais me dire. Pars d'ici et ne reviens jamais! Si tu t'en vas, alors j'aurai l'espoir d'avoir une vie heureuse... Sans toi, ce sera une belle vie..."

Je ne pouvais cependant pas contrôler le tremblement de ma voix qui traduisait mes efforts pour lui mentir de cette façon. Je me demandais comment j'arrivais encore à dire des choses pareilles! Je me détestais, je me haïssais! J'avais envie de me jeter du haut d'une falaise sans déployer mes ailes, de me noyer au fond de la mer que je n'avais que rarement vue, de me laisser tomber dans un volcan pour mourir par la lave qui me consumerait et qui, peut-être, pourrait réchauffer mon coeur qui se serrait dans ma poitrine et qui me semblait si froid. Mais j'en doutais encore, car rien ne pourrait effacer ce que j'avais fait...

*Valdios, va-t-en. Va-t-en avant que je ne te retienne...*

J'attendis encore un court instant avant de ne plus pouvoir me retenir moi-même. Je reculai d'un grand pas et refermai d'un geste rapide la fenêtre qui claqua dans la nuit. Je la verrouillai et gardai ma main sur le loquet durant plusieurs longues secondes. Ensuite, je me retournai, adossée à la vitre que je ne pris même pas la peine de dissimuler et je laissai couler les larmes qui se libérèrent d'elles-même.

_________________


Serenity Mélodie Amélya Leánor Alféa de Méridián
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insignificant.superforum.fr
Vàldyos M. Calypsó
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2427
Age : 26
Camps : Aucun
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Coeur à Vif. Amour Déchu... [PV Serenity]   Ven 1 Aoû - 1:13

Alors que la fenêtre claqua, j'avais déjà bondi de ce balcon qui me rappelerait toujours que des souvenirs blessant. A toute vitesse, je quittais le parc et ne m'arrêtais même pas pour prévenir mes compagnons de route. Je me contentais de monter sur mon pégase et de m'envoler. Bien sûr, ils me suivirent sans hésiter restant pourtant à bonne distance. Il avait sûrement compris que ce n'était vraiment pas le moment de me coller et surtout de me parler de quoi que ce soit. Le moindre mot aurait été prit comme un agression.
Par chance, nous arrivions au port juste au moment où la navette se préparait à repartir pour le voyage de nuit. Je n'aurais pas supporter de rester une minute de plus ici.

C'est seulement lorsque j'eu pénétrer dans ma chambre que le "poison" que contenait ses mots s'insinua dans tout mon corp. Je m'écroulais contre le lit, me cramponnant au drap de peur de sombrer. Je venais de vivre l'un de mes pires cauchemars. Ce qui m'avait toujours fait le plus peur. Ce sentiment d'abandon qui vous prenait et ne vous lâchait pas avant de vous avoir pousser à bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloud-and-eternia.nice-board.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coeur à Vif. Amour Déchu... [PV Serenity]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coeur à Vif. Amour Déchu... [PV Serenity]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vibration du coeur et de l'Amour
» Gros coeur d'amour dans ta face
» petit frère de coeur ( Dédié à mon ami Patrick)
» Poèsie pour...
» Avatars St Valentin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lord Winged's Kingdom :: Sujets terminés :: Cité des Nuages :: + Citadelle Monarchique +-
Sauter vers: