Lord Winged's Kingdom

Entrez dans un univers où tout peut arriver...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le coeur et la pierre, parce que vous me manquez [Serenity]

Aller en bas 
AuteurMessage
Violine Descarte
Ami de la Reine d'Eternia
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 30
Lieu : Eternia
Camps : Eternia
Rang : Ami (très proche) de la Reine, futur garde royal
Date d'inscription : 06/07/2008

MessageSujet: Le coeur et la pierre, parce que vous me manquez [Serenity]   Mer 16 Juil - 20:38

Cela faisait des jours que j’avais quitté ma forêt, celle qui m’avait accueilli et que j’avais connue durant huit ans. Mais maintenant, j’étais plus fort qu’avant. Et surtout, j’étais prêt !
Mon plan ne possédait aucune faille, il était parfait. Personne n’était au courant, en plus. Je n’avais d’ailleurs adressé la parole à personne depuis huit ans. Mes lèvres étaient restées closes dans un silence qui me suit encore mais que je briserai bientôt. Je ferai cracher le morceau à ce sa**** de roi d’Eternia ! Il regrettera ce qu’il a fait…

Mais pour l’instant, après avoir parcouru une longue route, j’étais enfin arrivé devant les portes d’Eternia. Comme la cité avait changé ! Je ne la reconnaissais presque plus. Pourtant, j’y avais passé toute mon enfance, du moins dans le palais royal. Avait-il lui aussi tant changé ? J’allais bientôt le découvrir.

Je déambulais dans les rues, observant chaque détail et chaque passant. Tout avait son importance, pour moi. Je devais faire attention à chaque chose, sous peine de rater celle qui serait vitale et de courir droit au crash de par ma maladresse. Mais je n’étais pas maladroit.

Le palais se présenta enfin à ma vue : immense. Mais je le trouvais plus petit que dans mon souvenir. Il était moins impressionnant, en fin de compte.

Je me présentai à l’entrée et me fis arrêter par des gardes. Je leur soufflai que je venais pour chercher un poste dans l’armée du roi et ils me crurent sans plus d’explications. Ils me laissèrent entrer et je les remerciai avec un sourire. En les regardant, je pouvais savoir ce qu’ils pensaient de moi : en un clin d’œil, ils m’avaient trouvé sympa. Tout à fait l’image que je voulais montrer de moi.

Pour arriver au palais même, il fallait traverser les jardins qui, bien qu’ayant changé de végétation, étaient toujours disposés pareillement. Cela me rappela de vieux souvenirs, des jours où la petite princesse et moi-même jouions encore tous les deux. Je lui devais beaucoup, et elle ne le savait même pas. Enfin, peut-être aurais-je le temps de lui dire quelques mots. Je l’espérais…

Comme appelée par mes pensées, je l’aperçus sur un petit chemin bien agréable. Elle se baladait seule. Elle n’avait pas beaucoup changé, quoique… N’avait-elle pas grossi un petit peu, à défaut d’avoir vraiment grandi ? En tout cas, elle avait toujours l’air un peu tête en l’air : elle regardait tour à tour le ciel bleu et les fleurs qui décoraient les parterres. Elle avait gardé son petit air angélique qui lui allait si bien. Et si… oserais-je aller lui parler maintenant, avant de rencontrer son père ? Mais bien sûr que oui !

Je descendis l’allée que je parcourais et l’accostai directement sans faire de chichis : je me plaçai devant elle avec un regard charmeur et un sourire en coin. Je voulais l’impressionner à tout prix !

-Bonjour, charmante demoiselle.

Je pris sa main et y posai un délicat baiser de mes lèvres au contour parfait. Sa peau était douce et fraiche. Mais elle était toujours aussi frêle qu’étant petite.
Je reposai mes yeux dans les siens : un beau bleu intense me regardait, tels des saphirs posés là en pièce finale pour accorder un si doux visage. Elle était un chef d’œuvre en elle-même ! La plus belle création que l’on puisse faire en ce monde. Il faut croire que la pierre peut engendrer la fleur…

-Aurais-je droit à un seul sourire de votre part pour me porter chance et illuminer ma journée bien plus que votre simple présence ne la rend déjà aussi ardente que le soleil ?

J’avais préféré rester plus distant avec elle, du moins pour l’instant. Allait-elle me reconnaitre ? Seul le destin nous le dirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serenity A. de Méridián
Admin Angélique|In Love with a Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 2746
Age : 27
Lieu : Quelque part dans le ciel
Camps : Eternia
Rang : Reine
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Le coeur et la pierre, parce que vous me manquez [Serenity]   Mer 16 Juil - 22:17

[Et voilà ma réponse! ^-^ ]

Ce matin, j’avais annulé la réunion du matin en dernière minute. J’avais envie et besoin de prendre l’air. Cela faisait un moment que je ne m’étais pas accordée une balade dans nos jardins, et j’en rêvais secrètement depuis un bon moment déjà. Aussi n’avais-je plus su résister, ce matin en sortant sur le balcon, aux fleurs qui s’épanouissaient follement dans les parterres.

Je m’étais habillée et j’avais envoyé un messager prévenir les conseillers. Tant pis pour les réprimandes futures et prochaines, inévitables. Je voulais sortir, alors je sortais ! N’étais-je pas la reine ? N’était-ce pas moi qui décidais à présent ? Ils l’oubliaient bien trop souvent…

Après le petit déjeuner, j’attrapai mon manteau –il faisait encore un peu frisquet les matins- et je descendis dans le parc du palais. Je respirai l’air frai de la matinée et m’en remplis les poumons. Que c’était agréable ! J’avais presque l’impression que l’on m’enlevait durant quelques minutes le poids qui pesait si lourd sur mes épaules. J’en redevenais presque… normale.

Je choisis une allée au hasard et la suivis d’un pas lent, paisible et calme. Il faisait clair, le ciel était bleu et seuls quelques rares nuages venaient y dessiner des formes plus ou moins abstraites. A l’instar du ciel qui nous offrait sa splendeur, les fleurs aussi sortaient leurs atours. Du rouge, du bleu, de l’orange, du vert, du jaune,… Elles disposaient en dessins colorés plus de complexités que l’arc-en-ciel et ce, en toute simplicité.

J’étais totalement absorbée dans mes pensées lorsque surgit devant moi un jeune homme aux cheveux gris et aux yeux améthyste. Au premier abord, je fus surprise, et presque apeurée. Mais il me sembla soudain quelque peu familier. L’avais-je déjà rencontré quelque part ?
Cependant, lui ne semblait pas me connaître, au vu de la façon dont il s’adressa à moi. Il n’avait même pas l’air de savoir qui j’étais…

Mais ses compliments plus que flatteurs et ses lèvres caressants ma peau me firent rougir jusqu’aux oreilles. Ce qu’il était agréable ! Et je devais avouer qu’il ne manquait absolument pas de charme ! Il était gentil, respectueux, séducteur, un zeste d’arrogance perçait sa voix, et j’avais toujours cette impression de l’avoir déjà vu quelque part.

« Eh bien je pense que lorsque c’est demandé avec tant de gentillesse, il n’y a pas lieu de refuser une telle demande, monsieur. »

Il me suffit de plonger mon regard dans le sien pour lui offrir ce sourire tant convoité. Mais il n’y avait rien à faire, l’impression demeurait persistante ! Où avais-je déjà croisé ce regard, admiré ces traits ? Je décidai, après un silence, de me jeter à l’eau.

« Excusez-moi, mais ne nous serions-nous pas déjà rencontré ? Vous me semblez familier. (…) Je sais que cela peut paraitre étrange et j’en suis moi-même la première étonnée. »

Je me sentis mal à l’aise de lui avoir posé une telle question, et surtout de ne pas pouvoir trouver moi-même la réponse !

_________________


Serenity Mélodie Amélya Leánor Alféa de Méridián
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insignificant.superforum.fr
Violine Descarte
Ami de la Reine d'Eternia
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 30
Lieu : Eternia
Camps : Eternia
Rang : Ami (très proche) de la Reine, futur garde royal
Date d'inscription : 06/07/2008

MessageSujet: Re: Le coeur et la pierre, parce que vous me manquez [Serenity]   Mer 16 Juil - 23:16

Elle rougit adorablement à mes paroles, ce qui la rendait encore plus belle. Elle semblait boire mes paroles comme à une source d’eau fraiche et claire. Quoique je la sentis un peu distante dans sa première réponse. Le « monsieur » m’arracha une grimace intérieure. Pourquoi utilisait-elle un tel mot envers moi ? Mais je passai outre pour le moment, lui souriant toujours de mes dents blanches.

-Je suis fort aise que vous m’accordiez une telle faveur, chère Serenity.

J’avais lancé mes deux derniers mots de manière désinvolte et pris un air surpris plus vrai que nature lorsque, quelques instants après, elle me demanda si nous ne nous étions pas déjà rencontrés. Je fis durer le suspense, même s’il était par avance dissipé par ma réplique.

-Ne me reconnais-tu donc pas ?

Je lâchai mon sourire et mon regard séducteur au profit d’un sourire normal et d’un regard bienveillant. Peut-être se souviendrait-elle de moi il y a de cela quelques années déjà. Avec elle, j’étais comme ça. J’étais vrai, j’étais moi. Mais ce moi datait d’il y a longtemps, il était à présent has been, obsolète. Pour elle, malgré tout, j’offris ce visage. Je tentais de la convaincre.

-Sissy ! Nous étions amis lorsque nous étions enfants. Nous jouions si souvent dans ces jardins. Te souviens-tu ? Je suis ton « grand-frère ». Tu m’appelais Lio’ quand tu ne savais pas encore prononcé mon nom en entier. Violine Descarte, fils d’une cuisinière et du jardinier. Tu aimais beaucoup mon père, mais tu disais toujours que tu me préférais. Je rougissais plus que toi, j’étais timide à l’époque. Tu m’as aidé à me sentir mieux dans ma peau. Alors, cela te revient ?

A toute autre personne, l’évocation de tels souvenirs, même de manière si abstraites, aurait été une douleur expressive impossible à dissimuler. Mais j’arrivais parfaitement à faire la part des choses et à afficher un sourire en toutes circonstances.

-Nous avons tellement de bons souvenirs ensemble. Jamais je ne t’ai oubliée, sais-tu. J’ai beaucoup pensé à toi. Tu as toujours été ma seule amie, et tu l’es restée.

Je pris ses deux mains dans les miennes et les portai jusqu’à mon cœur. Je les posai sur ma poitrine pour qu’elle en perçoive les battements réguliers.

-Je sais que j’ai changé, et pourtant, je suis toujours le même. Tu peux continuer à m’appeler Lio’ ! Mais je dois te dire que maintenant, je me nomme Kristen.

Je fis mine d’hésiter, d’être soudain un peu maladroit, de ne pas pouvoir me décider. Mais bien vite, je l’attirai contre moi et la serrai dans mes bras. Pas trop fort, pour ne pas lui faire de mal.

-Tu m’as beaucoup manqué, Sissy. Je suis vraiment content de te revoir enfin après toutes ces années ! Je ne pensais pas que ce jour arriverait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serenity A. de Méridián
Admin Angélique|In Love with a Prince
avatar

Féminin Nombre de messages : 2746
Age : 27
Lieu : Quelque part dans le ciel
Camps : Eternia
Rang : Reine
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Le coeur et la pierre, parce que vous me manquez [Serenity]   Jeu 17 Juil - 22:24

Je fus extrêmement surprise lorsqu’il m’appela par mon prénom, mais bien plus par son changement soudain de comportement qui suivit ces paroles.
Non, même s’il me semblait familier, je ne le reconnaissais pas ! Il avait beau me poser des questions, me raconter des souvenirs que nous avions vécus ensemble selon lui, il n’y avait rien à faire !

Quand il utilisa cet ancien surnom que je n’avais plus entendu depuis de longues années, je crus un instant pouvoir me rappeler de lui. Il me semblait l’avoir vaguement entendu, pourtant. Mais tout disparut aussitôt arrivé à mon esprit. Qui était-il ? Je ne me souvenais plus de ses parents. J’aimais bien tout le monde, après tout ! Je parlais avec les jardiniers, les cuisinières, les gardes,… Alors pourquoi me souviendrais-je de l’un plus que de l’autre ?

« Ecoutez, Kristen… Je suis désolée de devoir ainsi refroidir votre enthousiasme, mais je ne puis hélas pas me souvenir de vous. Ces évènements que vous citez, ils me sont étrangers. Et je n’ai jamais eu de ‘grand frère. »

Je sentais les battements de son cœur alors qu’il tenait mes mains contre lui. C’était troublant la façon dont il se comportait avec moi. Mais je ne pensai même pas à le repousser ou à me débattre.
Cependant, il se décida bien vite à me serrer contre lui. Je restai quelques secondes abasourdie et déconcertée avant de me reculer en maintenant une certaine distance entre nous.

« Pardonnez-moi… Mais il n’est pas convenable de vous comporter d’une telle façon, surtout en présence d’une reine. Je vous prierais de ne plus recommencer à l’avenir, s’il vous plait. »

Je jetai des regards inquiets autour de moi pour vérifier que personne ne nous avait vus. Heureusement, il n’y avait pour l’instant aucun garde dans les parages.

« Êtes-vous venu pour me voir ? Ou venez-vous ici pour autre chose ? » l’interrogeai-je enfin après m’être rassurée.

« Je… je pourrais peut-être vous aider, si vous le désirez. »

Je pris une grande bouffée d’air pour me calmer et finis par lui sourire à nouveau.

« Mais ne seriez-vous pas plus à l’aise à l’intérieur ? Il ne fait pas encore très chaud, et la matinée est fraiche. Que diriez-vous de rejoindre le salon et de boire un thé ou un café ? » lui proposai-je en bonne hôtesse qui se respecte. De plus, ce personnage m’intriguait et je voulais en savoir plus. Peut-être que je pourrais me souvenir de qui il était en l’écoutant un peu.

_________________


Serenity Mélodie Amélya Leánor Alféa de Méridián
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insignificant.superforum.fr
Violine Descarte
Ami de la Reine d'Eternia
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 30
Lieu : Eternia
Camps : Eternia
Rang : Ami (très proche) de la Reine, futur garde royal
Date d'inscription : 06/07/2008

MessageSujet: Re: Le coeur et la pierre, parce que vous me manquez [Serenity]   Mer 23 Juil - 11:23

[Désolé pour le retard ]

Elle n'arrêta pas de s'excuser. Elle avait bizarrement changé car avant elle le faisait rarement, et pas pour si peu! Ni pour ce genre de choses d'ailleurs. Seulement lorsqu'elle avait fait une énorme bêtise et qu'elle le reconnaissait. Et elle aimait faire des bêtises! Nous nous amusions souvent à jouer de mauvais tours aux gens du palais qui ne pouvaient rien contre elle, même si son père la réprimandait parfois.
Mais cette Sissy était différente, elle avait changé. Elle avait un peu grandi -de pas beaucoup, mais quand même-, et elle était encore plus jolie qu'avant! Non, pas tout à fait jolie, mais plutôt belle. Et elle ne se souvenait pas de moi alors qu'elle avait toujours été présente dans ma mémoire. J'étais blessé, même si amusé par ses réactions qui me semblaient imprévisibles.

-Ils vous SEMBLENT étrangers, rectifiai-je à ses paroles. Mais ils ne le sont pas. Comme vous le dites, vous ne vous en souvenez simplement pas, là est le problème.

Elle semblait avoir acquis une volonté plus mûre, mais moindre qu'auparavant. J'en pris bien note dans mon esprit, cela pourrait toujours me servir plus tard.
Alors que je la tenais dans mes bras, elle me repoussa soudainement en s'éloignant de moi. J'en fus étonné : comment une jeune femme pouvait-elle me résister à ce point? Des centaines d'autres auraient tout donner pour ne serait-ce qu'un geste de ma part. Mais elle n'était pas comme cets centaines d'autres, elle était différente. Et c'était bien cela qui m'attirait à nouveau chez elle.
Elle avait toujours été différente, depuis notre enfance. Mais cela choquait plus à présent avec l'image que j'avais d'elle et celle du monde.

Lorsqu'elle m'avoua sans le savoir être une reine, je perdis réellement pied. Je ne m'étais pas attendu une seule seconde à cet aveu! Elle? Reine? Moi qui étais venu pour parler à son père le roi! Mais si elle était reine, il devait être... mort?! Et ma vengeance dans tout cela? Qu'en ferai-je? J'avais promis sur la mémoire de mes parents de faire souffrir jusqu'à la mort le souverain d'Eternia. Mais à présent, ledit souverain, c'était elle... Non... Qu'allais-je faire?

Mais je réussis à me reprendre pour ne pas lui montrer mon désarroi. Jeu d'acteur parfaitement exécuté. Elle ne verrait rien. Et elle ne vit rien. Déjà, elle me proposait d'entrer à l'intérieur pour ne pas risquer d'attraper froid dehors. Elle s'était reprise assez vite, elle aussi. Mais je sentais le trouble qui ne la lâchait pas. C'était bon signe.
Je lui rendis son adorable sourire que je savais quelque peu forcé et me mis en tête de répondre à chacune de ses précédentes questions.

-Si vous êtes la reine, alors oui, je suis venu pour vous voir. Pour rien d'autre, car rien ne peut vous surpasser en de nombreux points!
Vous pouvez en effet m'aider. Vous pouvez beaucoup pour moi, il vous suffit simplement de m'écouter et de m'accorder ce que je demande.

J'affichai un sourire en coin avant de reprendre.

-Je suis tout à fait d'accord quant à entrer dans ce magnifique palais en votre compagnie! Nous serons en effet beaucoup mieux dans un petit salon plus confortable et plus intime qu'un chemin traversant le parc. De plus, il me vient une envie de thé bien chaud pour me réchauffer après mon long voyage jusqu'ici. Mais, si cela vous intéresse, je vous le raconterai lorsque nous serons bien installés et que je vous aurai exposé ce dont j'ai envie.

Je pris sa main et m'inclinai devant elle avant d'y poser un nouveau baiser en parfait gentleman que j'étais. Je me redressai et fixai mon regard au sien.

-Je vous suis, belle demoiselle.

[On se voit ce soir ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le coeur et la pierre, parce que vous me manquez [Serenity]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le coeur et la pierre, parce que vous me manquez [Serenity]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tgre (parce que vous le valez bien ! ^^)
» Etes vous coeur de pierre ou d'artichaut ? etc.
» Au coeur du temps : Rendez-vous avec hier [série]
» Fan fiction >> Briserez-vous cette glace autour de mon coeur ?
» Coeur de pierre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lord Winged's Kingdom :: Sujets terminés :: Eternia :: Le palais :: + Jardins +-
Sauter vers: