Lord Winged's Kingdom

Entrez dans un univers où tout peut arriver...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Death Song [One Shot]

Aller en bas 
AuteurMessage
Vàldyos M. Calypsó
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2427
Age : 26
Camps : Aucun
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: The Death Song [One Shot]   Mar 17 Juin - 17:31

(POV Omniscient)

Un pas, un battement. Des gestes si régulier et si tranchant qu'on ne se doutait de rien. Qui aurait pu dire que le personnage qui se dressait devant eux se préparait à commettre un crime irréparable, qui plongerait sûrement le monde dans un chaos à la noirceur palpable. Qui aurait pu se douter que le roi de la Cité des Nuages allait mourir en cette nuit, de façon des plus douloureuses. Bien sûr, cela n'allait pas être de mort naturelle, cela aurait été bien trop doux pour ce criminel aux allures angéliques et charmantes. Beaucoup trop doux, pour celui qui avait oser la privée de sa seule famille. Car pour Valdios, il était désormais certain que l'ordre venait de tout en haut. Une décision pareille ne pouvait pas être prise à la légère par un gamin trop gâté.

s'La fratrie de Tenebros avait toujours inspiré le respect et avait de nombreuse fois provoquer les tremblements des corps faibles des ailés. Composé de trois enfants, - une fille et deux garçons - tout bâtard jusqu'au bout des ongles, ils avaient été entraînés et préparer à la dissolution des anges pour permettre aux démons d'atteindre la magnificence du ciel.
L'aîné, Artémis de Tenebros, anciennement Lanval, avait été le premier à quitter le nid douillet de sa jeune mère adoptive pour rejoindre la folie d'Agon de Tenebros a qui il devait sa survie. Il fut envoyer à Eternia où il allait devoir trouver le moyen d'approcher la famille royale pour les espionner et informer sa famille de tout ce que les Lockart pouvaient préparer.
Il fut au final prit sous l'aile du roi qui le fit atteindre le plus au poste de la hiérarchie du royaume. Il était devenu le conseille principal de celui-ci, et
s'était fortement attaché à la jeune princesse lorsque la nouvelle de la mort d'Ambre de Tenebros tomba. Sa décision ne fut guère longue à prendre et c'est avec l'aide de sa sœur qu'il se dressa contre sa famille adoptive. Il protégea l'héritière et lui jura fidélité le jour du décès de la reine d'Eternia.
La deuxième, Gabrielle de Tenebros, fille des Spencer, fut-elle aussi sauver par la famille impériale. Elle ne les renia aucunement et apprécia beaucoup la vie qu'elle allait mener au côté de Valdios le benjamin et unique fils légitime des Tenebros. C'est avec courage qu'elle le protégea de la folie de son père, ne le laissant pas l'éclabousser de sang. Du moins cela fut vrai durant son enfance. Une fois qu'il fut adolescent elle ne pu rien faire, ayant été très vite écarter par Agon. Tout en lui restant fidèle, elle allait lui aussi l'aider à quitter le continent, et par la suite à rester au côté de son aimée.

Et voilà comment le dernier membre de la fratrie, Artémis ayant été renié, se préparait à accomplir sa vengeance. Pourtant elle n'avait pas vraiment été méditée. Certes son plan était très clair et il savait à quoi cela lui servirait pour l'avenir, mais il y avait beaucoup de paramètre qu'il n'avait pas prit en compte. C'était sûrement la faute de la tristesse que lui avait infligé la mort de la jolie blondinette qui l'avait toujours accompagné.
Un murmure impatient s’échappa de ses lèvres, mais pourquoi le chemin devait-il être si loin ! Si cela continuait comme ça, le soleil allait être levé une fois qu’il arriverait sur les lieux et son plan tomberait à l’eau. Et ça, il n’en était pas question ! Si il y avait bien une chose qu’il ne supportait pas c’était bien d’abandonner, surtout en étant si près du but.
Pressant le pas, il choisit de passer par les ruelles malfamés où il pourrait prendre le chemin des toits sans être repérer. Alors qu’il faisait de l’équilibrisme sur la faîtière d’une maison bourgeoise, c’était bien la preuve qu’il approchait, l’humidité d’octobre le prit en traître faisant glisser son pied. Emportant quelques tuiles dans sa chute, Valdios se réceptionna sans un bruit sur la calèche d’un visiteur nocturne de sa Majesté. La chance semblait-être avec lui pour une fois, mais est-ce que ce serait toujours comme ça ?
Les ténèbres étaient tellement présent lors des nuits d’automne à Nuages que même le cocher ne se rendit pas compte qu’il avait un passager clandestin. Une fois arrivé au abord de la Citadelle Monarchique, il ne prit même pas la peine d’observer sa grandeur comme le faisait les visiteurs habituels et bondit immédiatement dans les fourrées. Un garde, alerté par un bruissement des feuilles, balaya la zone du regard à la recherche d’un quelconque danger. Heureusement il ne remarqua rien d’alarmant et retourna à ses occupations ce qui me laissa le temps de réfléchir. Il n’allait pas vraiment être simple de rentrer dans un tel endroit, même pour un assassin à la retraite.
En tendant l’oreille, il crut entendre le clapotis de l’eau cela devait être la fontaine du parc, en clair rien de bien intéressant. Mais un instant, si y avait une fontaine, c’est que l’eau devait bien venir de quelques part… La situation était tout trouver maintenant, la plongée semblait définitivement être inévitable.
Maintenant restait à trouver l’endroit où le circuit commençait ce qui n’allait sûrement pas être des plus faciles.
Pour ne pas passer devant les gardes, Valdios dû refaire une bonne partie du chemin qu’il avait accomplis dans les ruelles avant de se trouver face à l’envers du château, l’arrière parc se trouvait là et il était bien moins surveiller que l’entrée d’honneur. Rampant au sol, il réussit à dépasser les gardes jusqu’à une petite trappe de bois qu’il avait repérer durant son parcours. La levant sans un bruit, il s’y glissa, attrapant un des barreaux de l’échelle juste avant de faire une chute monumentale dans l’eau. Non cela aurait été bien trop bruyant, il ne pouvait pas se le permettre.
En écoutant toujours les bruits de l’extérieur, il commença sa descente, veillant à ne pas louper un échelon, il aurait été vraiment ridicule même si personne n’aurait pu en juger. Enfin, après très peu de temps, il arriva dans l’eau et ne quitta l’échelle que lorsque celle-ci lui arriva à mi-cuisse.
Nageant d’abord en surface, une fois arrivé à l’intersection de couloir, il dut se résoudre à plonger dans l’eau heureusement cristalline. Récoltant un maximum d’air dans ses poumons, il commença à nager. Bien qu’au départ assez grande, la galerie devient plus étroite alors qu’il approchait du but. Cela ne l’aida pas vraiment, surtout qu’il ne lui restait désormais pratiquement plus d’air. Heureusement, un point lumineux fut visible au-dessus de lui et il pu remonter pour reprendre un peu d’oxygène.


(POV Valdios)

Mais le repos fut de courte durée. La fontaine venait d’être arrêter et de très légères vagues se mirent à me repousser l’arrière. Elles se firent très vite plus forte et je dû lutter contre le courant pour éviter de me faire refouler contre les parois du couloir.
Il me fallut le double du temps que j’aurais du mettre initialement mais le sortie s’offrit enfin à moi. Elle n’était pas bien grande mais ayant une silhouette très fine, je n’eu aucun mal à l’emprunter pour sortir de l’eau.
Il n’y avait pas âme qui vive dans le parc ce qui était ma chance. L’espace de quelques instants, j’en profitais pour souffler et ôtais ma cape gorgée d’eau. Je la laissais sous le bord du bassin, il me suffirait de la reprendre en passant. J’essorais rapidement mes vêtements ne pouvant malheureusement pas m’en séparer et me remis en route. Il ne fallait plus que je traîne, ce n’était pas sérieux.
Me faufilant entre les arbres du jardin royal, je pénétrais dans le château avec une facilité déconcertante. C’était à se demander s’il y avait des gardes dans ce maudit palais. Mais je n’allais pas m’en plaindre. Dépassant plusieurs portes, je m’arrêtais de manière sûre devant l’une d’elle, richement décoré d’or. Pas de doute, il ne pouvait s’agir que de la chambre du roi. J’y entrais sans un bruit et allais me tapir dans la pénombre. Il ne fallait pas que j’agisse de manière précipitée, une fausse manœuvre et j’allais être démasqué. La meilleure solution si je voulais m’occuper de lui tranquillement était de l’attacher mais surtout de la bâillonner fermement. Avisant ses draps, j’en déchirais un ce qui le réveilla. Avant même qu’il n’eut pu protester, j’étais déjà derrière lui et le fourrais le tissu dans la bouche avant de le nouer. Je fis de même avec ses mains ainsi que ses jambes et me mis enfin à mon aise. Je m’installais dans un des fauteuils recouverts de satin vert émeraude et jouais tranquillement avec ma dague. Puis-ce qu’il ne semblait pas décider à parler, désolé humour d’assassin, je fis la conversation seul.

« C’est une belle nuit pour mourir… Vous ne trouvez pas Majesté ? Vous êtes d’accord de mourir n’est-ce pas ? »

Un sourire carnassier trancha mon visage jusque là neutre alors que je me levais bien décider à accomplir ma tâche.

« Vous connaissez le dicton mon roi. Qui ne dit mot, consens… »

Et là, sans plus de préparation, j’enfonçais mon poignard dans son épaule ce qui déforma immédiatement son visage. Il ne croyait quant même pas que j’allais me contenter de tuer d’un coup bref et mortel. Cela était bien trop simple. Continuant mon petit jeu, mon arme pénétra dans son autre épaule ainsi que dans beaucoup d’autres articulations. C’était d’un jouissif d’entendre le craquement des os et le bruit rassurant de la chute du sang sur la pierre.

« Bon c’est pas tout ça Altesse je vais devoir vous quitter. Vous comprenez, je n’aime pas voyager en plein jour. »

Essuyant le résidu de sang qui poissait ma lame, avec la manche de ma chemise, je lui souris à nouveaux, mais plus sympathiquement cette fois. Le pauvre petit roi, il avait bien le droit à un peu de réconfort…

« Longue vie au roi… » soufflais-je avec sarcasme."

C’est d’un coup sec et sans appel que je le décapitais, faisant gicler le sang sur les murs et sur moi par la même occasion. Ah ces ailé ne pouvait donc pas mourir proprement, quelle idée de salir son bourreau comme ça, c’est d’un malpoli…

Avant le levé de l’astre lumineux que je détestais tant, j’eus quitter les lieux oubliant malencontreusement ma cape. Repassant par la voie des eaux, je repris la route des ruelles sombres pour quitter Nuages avant que la nouvelle n'ait été répandue.
Au environ de 9h30, les cloches du village sonnèrent pour annoncer la mort du bon roi Artus. Et partout dans la Cité, les habitants criaient.

« Le roi est mort. Longue vie au roi… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloud-and-eternia.nice-board.net
 
The Death Song [One Shot]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MANGA/ANIME] Death Note
» cuttlebug ou big shot sizzix ???
» Nouveau Theme song pour R-Truth
» Big shot
» Song of the Underground Railroad (John Coltrane Quartet)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lord Winged's Kingdom :: Sujets terminés :: Cité des Nuages :: + Citadelle Monarchique +-
Sauter vers: