Lord Winged's Kingdom

Entrez dans un univers où tout peut arriver...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Instant de lucidité [PV Eden]

Aller en bas 
AuteurMessage
Vàldyos M. Calypsó
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2427
Age : 26
Camps : Aucun
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Instant de lucidité [PV Eden]   Dim 25 Mai - 22:29

Ne me demandez pas ce que je faisais dans la salle d'audience à une heure pareile, je n'en avais pas la moindre idée. Tout comme j'aurais été bien incapable de vous dires où je me trouvais la veille.
Me réveillant d'un cauchemars bien trop réel à mon goût, je repris conscience que tout ce que j'avais vécu était bien la réalité. Elle avait disparu et ne reviendrait jamais quoi que je puisse faire pour cela.
Recroquevillé dans un coin de la sombre pièce, je laissais mes yeux vagabonder dans l'obscurité sous un silence de mort. Mort que je venais d'affronter...
Dans un léger bruissement, je me redressais et passais la main dans mes cheveux essayant ainsi de reprendre un peu la forme civilisée. Mais ce n'était pas cela qui allait arranger les choses. J'étais couvert de poussière et de sang, et mes vêtements froissés n'arrangeaient vraiment pas ma piètre apparence.
Me levant avec beaucoup de difficulté, je mis de très longues minutes à retrouver l'équilibre, luttant contre la gravité qui ne demandait qu'à me faire tomber à nouveaux. Les mains tremblantes, j'avançais à taton jusqu'au trône où je me laissais tomber sans délicatesse. Au point où j'en étais...
Les yeux levés vers le plafond sans but bien précis, je ne prêtais aucune attention à la personne qui venait de pénétrer dans la pièce. Elle non plus je ne savais pas ce qu'elle faisait là. Peut-être l'avais-je appeler???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloud-and-eternia.nice-board.net
Eden
Démone Ailée/Assassin cruelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 62
Age : 27
Lieu : Pour l'instant, sur Eternia, près du palais royal...
Camps : Démon ailé
Rang : Tortuer, faire couler le sang... Quel délice!
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Instant de lucidité [PV Eden]   Dim 25 Mai - 23:07

J'avais entendu récemment que certains démons de l'armée du roi désiraient le renverser. Cette idée avait fait son chemin dans mon esprit durant tout ce temps. Elle ne me semblait absolument pas mauvaise. Je trouvais ce roi de pacotille bien trop absent, prétentieux, arrogant, incompétent,... Enfin, il ne me plaisait pas. Agon, lui, était un vrai roi! Il était assez cruel et réfléchi selon moi. Je l'admirais beaucoup, jusqu'à ce qu'il se fasse tuer... J'avais disparu de la circulation à ce moment-là. Je m'étais faite discrète dans l'armée. Sa perte, bien plus que je ne l'aurais cru un jour, m'avait beaucoup affectée. C'était bien la première fois... Mais après tout, n'avait-il pas été le substitut d'un père que je n'avais pas connu?

Mais je m'égare. Ce fils indigne n'était justement pas digne d'être roi! Non, il fallait l'éliminer, quitte à me faire exécuter après pour ce meurtre. Je n'avais pas peur de la mort, elle était mon amie. Je la cotoyais depuis mon plus jeune âge et l'avais offerte à tellement de personnes avant qu'elle ne m'impressionnait même plus. Elle faisait partie de mon quotidien, partie de moi-même...

Ainsi, j'avais décidé de l'espionner dans ses moindres gestes depuis plusieurs mois. Jamais il n'avait pu me remarquer, j'étais devenue son ombre. Cette chose si insignifiante dont personne ne se souciait plus puisqu'elle nous suivait depuis notre venue au monde.

Il était à présent seul, c'était le moment. Je l'observais depuis des heures déjà, il dormait. Ses rêves n'en étaient pas. Des cauchemars s'étaient installés sur ses paupières, je le sentais. Et puis, je savais qu'il ne rêvait plus. Pas plus que moi je ne l'avais jamais fait. Jamais aucun espoir n'avait atteint mon coeur si froid qu'il gélerait le soleil en un quart de seconde.

Je m'avançai de mon allure féline, sans bruit, sans présence. Un pas après l'autre, je me rapprochais de lui, serrant d'une poigne de fer ma dague dans ma main. Celle offerte par Agon lors de mon entrée dans son groupe d'assassins. Celle que je ne quittais jamais et qui étais mon bien le plus précieux. Je m'avançais vers ce roi déchu à mes yeux pour achever sa vie en ce monde d'un seul coup. Verser son sang serait un délice.

Certes, j'aurais préféré le voir souffrir avant, observer la douleur que sa minuscule existence imprimerait sur ses traits ensanglantés sous mes doigts. Mais pour une fois, je m'étais décidée à agir vite. Je ne voulais pas tergiverser plus. Il était temps qu'il paye pour la chute de son père, et pour la honte qu'il m'avait infligée la dernière fois...

J'étais à présent derrière lui. Il était dans un sale état, le moment était magnifique. Il était bien choisi. Je me fondis derrière son trône, et, tel un serpent ouvrant sa gueule pour mordre de ses crocs venimeux sa victime, je glissai ma lame le long de sa gorge, l'entaillant très légèrement pour en voir le sang couler. Tout compte fait, je n'avais pas pu résister à l'envie de jouer avec ma proie avant de l'achever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vàldyos M. Calypsó
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
.:.Admin Démoniaque*Serenity's bad prince.:.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2427
Age : 26
Camps : Aucun
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Instant de lucidité [PV Eden]   Lun 26 Mai - 17:40

Mais qu'est-ce que je faisais ici? Pas dans l'immédiat bien sûr, je parlais dans un sens plus large. Pourquoi est-ce que depuis la mort de mon père je bataillais pour instaurer une paix sur le continent? En cet instant, cela me semblait vraiment futile. Jamais une paix durable ne pourrait régner alors pourquoi s'acharner à combattre un destin que nos ancêtres nous avais choisi. N'étais-ce pas plus simple, de vivre notre vie comme nous l'entendions sans nous préocuper du futur?
En fin de compte, celui qui m'avait tout appris n'avait peut-être pas tort. C'était moi qui me trouvait dans le faux et c'était à cause de toute ses foutaises que Gabrielle avait passé l'arme à gauche ainsi que de nombreux autres de mes soldats.

Bien trop brisé pour prêter attention à l'ombre qui se profilait derrière moi, je fus des plus surpris de sentir le tranchant d'une lame passée sous ma gorge. Je ne montrais pourtant par aucun signe ma surprise, on m'avait toujours qu'un homme se devait de rester impasible face au danger. Le sillon qu'elle avait tracer dans ma peau se mit à rougoyer, jusqu'à laisser perler quelques gouttes d'hémoglobine.

Reconnaisant sans grand mal la jeune femme et ses méthodes, un sourire goguenard fendit mon visage. Alors c'était donc elle qui avait eu assez de cran pour s'attaquer à moi. Cela ne m'étonait guère, il n'y avait que la plus grande fierté de mon père qui pouvait agir d'une telle manière.
Depuis que je l'avais rencontrer en compagnie de mon paternel, je n'avais pu la supporter. Et il en était sûrement de même pour elle depuis bien plus longtemps.

C'est donc le parfait petit toutou de mon père qui va me détruire. Soufflais-je sur un ton railleur. C'est très intéressant comme situation, mais je ne suis pas plus étonné que cela. Tu es la seule personne, dans cette armée, qui possède un véritable sang-froid.

Ne souffrant désormais plus d'aucune peur, je n'hésitais pas à la défier. Il était hors de question que je la laisse me tuer.
Saisissant le poignet de la main qui tenait larme, je la pliais à ma volonté en la faisant basculer au dessus trône. Les douces mélodies qu'étaient le craquement des os me fit frémir alors que je la rejetais en arrière.

Ne trouves-tu pas que cela serait dommage que je me débarasse de toi? C'est vrai tu es une grande artiste et tu es arrivé au sommet de ton art, qu'est le meurtre. Cela me chagrinerais beaucoup... Ou pas quoi.
Ne te fie pas au bruit de couloir, ce ne serait qu'une bêtise de ta farcir tout le travail de cette bande de limaçon qui au final n'agiront de toute façon pas. Tu es intelligente, alors réfléchis-y. Après tout, si tu te ranges à mes côtés, il te serait possible d'atteindre un des plus hauts rangs en quoi... Quelques secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloud-and-eternia.nice-board.net
Eden
Démone Ailée/Assassin cruelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 62
Age : 27
Lieu : Pour l'instant, sur Eternia, près du palais royal...
Camps : Démon ailé
Rang : Tortuer, faire couler le sang... Quel délice!
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Instant de lucidité [PV Eden]   Lun 26 Mai - 22:26

Comme je m’y attendais, il ne perdit pas son sang-froid. Il resta calme et serein. C’était un point que je devais lui accorder. Beaucoup auraient tremblé sous ma lame acérée.
Il laissa bientôt entendre sa voix en m’affublant d’un horrible surnom qui ne me fit même pas ciller. Qu’il dise ce qu’il veut, aucun de ses mots ne m’atteignait. Il était pour moi aussi insignifiant que la plus petite fourmi. Et bientôt, il ne serait plus. J’eus un petit sourire à ses prétentions encore bien trop nombreuses, ne serait-ce que dans le ton qu’il employait envers moi.

« Je suis la seule personne de ce royaume à posséder une telle chose. Tu peux faire ce que tu veux, je ressens cette peur qui te brise les entrailles. »

En effet, lorsqu’on y faisait attention, on pouvait ressentir et respirer à plein poumon cette douloureuse frayeur qui régnait en lui. J’avais toujours eu le don de déterminer avec précision les différents sentiments animant mes victimes. Et lui serait mon plus beau spécimen. Depuis le temps que je rêvais de lui ôter son dernier souffle…

« Elle ne vient peut-être pas de moi, mais elle est bien présente en toi… Tu as peur. Peur de ton passé qui te hante. Peur du présent qui t’accable. Peur du futur que tu entrevois, incertain. Ou devrais-je plutôt dire : que tu ne vois plus. Tu n’as pas de futur, et tu le sais aussi bien que moi. »

J’entaillai un peu plus sa gorge lorsqu’il attrapa mon poignet et me fit voler par-dessus son trône. Je m’attendais à une action de ce genre de sa part, aussi n’en subis-je pas autant de dégâts qu’elle aurait pu causer autrement. Cependant, je sentis bien distinctement mes os craquer sous sa poigne de fillette. Cette douleur infligée à mon corps ne me dérangeait pas, loin de là. Mon sourire ne s’en élargit que plus, tout en restant modéré. Non, jamais un sourire joyeux n’apparaitra sur mes lèvres. Jamais d’ailleurs je n’avais réellement souri…

Je me réceptionnai un peu plus loin, sur mes deux pieds, m’appuyant sans difficulté sur mon poignet d’où, je le sentais, quelques os avaient été brisés par lui. Il avait certes faibli depuis la dernière fois, il en restait assez fort. Parmi les juniors, cela va de soi !
Je me redressai fièrement sans plus tarder, le toisant de mes yeux ayant pris à présent la couleur du sang dégoulinant sur sa gorge.

Il parla à nouveau. Quelle ne fut pas ma surprise de constater que derrière ces mots, il m’incitait à changer de camp et à rejoindre le sien. Comme s’il croyait que j’allais accepter une telle proposition ! Et puis, comment pouvait-il penser pouvoir se débarrasser de moi, m’éliminer aussi facilement ? Il prenait vraiment ses rêves pour des réalités, ce jeune garçon.
Je gardai le silence pendant ses paroles. Bien sûr que j’étais une grande artiste ! La meilleure pour ce qui était du meurtre ! Personne ne pourra jamais se vanter de m’égaler. Tout cela, je l’avais appris depuis toute petite. Et Agon avait ensuite fait de moi ce que je suis aujourd’hui, il avait terminé le travail accompli depuis ma naissance.

Lui, son fils indigne, oserait m’offrir de « travailler » à ses côtés ? Quelle ironie ! J’en aurais éclaté de rire si cela avait été dans ma nature de faire une telle chose. En tout cas, une lueur d’amusement traversa mes pupilles fixées aux siennes dans un regard de défi.

« Tu as raison. Ils ne sont pas dignes de prétendre au titre de soldat d’une armée jadis aussi puissante que l’était celle de notre défunte Majesté Agon. Mais à présent, sous « ton règne » (je prononçai ces mots avec un réel dégoût), ils ne sont plus que des larves pouvant à peine soulever une arme. Tu as dénaturé cette puissance, ce pouvoir qu’avait acquis mon roi. Tu l’as balayé d’un souffle et effacé des années de magnificences. Tout a disparu par ta faute ! Et tu voudrais que je me rallie à un faible tel que toi ? Plutôt mourir que de te servir… »

Mon regard était aussi enflammé que les feux brûlants dans cet Enfer qui nous entourait.

« Le rang ne m’intéresse pas, tout comme le pouvoir m’indiffère. Et ne parlons pas de l’argent ! Cette chose qui dévore les hommes est peut-être un outil de torture idéal, il ne me sert cependant à rien du tout. Tu n’as rien à m’offrir que je n’ai déjà reçu de ton père ! »

Je relevai mes mains devant moi, serrant ma dague avec rage. Peu à peu, cette dernière s’agrandit jusqu’à former une lame bien plus longue et encore plus belle, scintillante dans la pénombre. J’avais utilisé l’acier présent dans cette pièce, le rassemblant en un seul point pour ainsi me créer ce petit bijou que je tenais avec grâce.

« Il ne te reste plus qu’à mourir pour exaucer mon souhait le plus cher. Tu vas me payer cette humiliation, et ta mort libérera notre race ! Nous pourrons enfin faire couler le sang de ces êtres indignes qui te rejoindront sans attendre ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Instant de lucidité [PV Eden]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Instant de lucidité [PV Eden]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lord Winged's Kingdom :: Sujets terminés :: Abysses Infernales :: ~ Antre Impériale ~-
Sauter vers: